Catégories
emails Mindset

Ce truc? Une pure perte de temps

Il n’y a pas grand chose à craindre si vous vivez dans un pays comme le notre.

Pas de “vraie“ guerre.
Pas de famine.
Pas d’épidémies hautement mortelles.
Pas d’animaux prédateurs.
Pas de dictateur.

Cependant, la peur fait partie de la condition humaine.
Nous aurons toujours quelque chose à craindre.

La peur de l’échec est une peur commune que la plupart des hommes éprouvent.
Nous n’aimons pas paraître inadéquats devant les autres.

J’ai une mauvaise nouvelle:
Si vous n’êtes pas prêt à risquer l’échec, votre vie sera très limitée.

Malheureusement.

Apprendre à gérer la peur de l’échec est un objectif qui en vaut la peine.
La plupart des gens évitent les situations où ils risquent d’échouer. Cela signifie donc que vous aurez moins de concurrence si vous parvenez à surmonter votre peur.

Appliquez ces stratégies et refusez de laisser la peur de l’échec limiter votre vie:

1. Définissez votre peur.

De quoi avez-vous peur exactement?
Craignez-vous d’être la risée de autres?
Vous sentiriez-vous mal dans votre peau si vous échouiez? Craignez-vous de ne jamais réussir?

Définissez clairement vos peurs.

2. Redéfinissez votre idée de l’échec.

Qu’est-ce que l’échec pour vous?
Est-ce un résultat inéluctable et permanent?
Est-ce un signe que vous êtes incapable ou inadéquat?

Un échec est plus sain s’il n’est qu’un résultat indésirable.
Vous avez fait une supposition et vous vous êtes trompé.
Vous pouvez tirer des leçons de ce résultat et faire mieux lors de votre prochaine tentative.

Seuls les hommes qui agissent prennent le risque d’échouer.
Ceux qui n’échouent jamais sont ceux qui n’ont jamais rien tenté de leur vie.

3. Visualisez votre succès.

Plutôt que de vous imaginer en train d’échouer, imaginez-vous en train de réussir.

Prenez quelques minutes, plusieurs fois par jour, et imaginez-vous en train de réussir. Remarquez à quel point c’est agréable et concentrez-vous sur ce sentiment.

Donnez à votre cerveau plus d’images de succès que d’échec.
Avec le temps, vous finirez par vous attendre à réussir.

4. Envisagez le pire des scénarios.

Quel est le pire qui puisse arriver?
Pouvez-vous y faire face?

Bien sûr que vous le pouvez.

Développez une stratégie pour faire face au pire résultat possible.
Une fois que vous êtes certain de pouvoir faire face au pire, il n’y a plus rien à craindre.

5. Rappelez-vous vos échecs passés.

Vous avez surmonté de nombreux échecs.

Combien de fois avez-vous échoué en apprenant à marcher?
À parler?
À lire? À écrire? …

Pourtant, vous êtes là.
Vous avez survécu.

Chaque jour, nous échouons de différentes manières.
Il fera jour demain. Le monde continue de tourner malgré tout.

6. Trouvez le confort dans l’inconfort.

La pensée de l’échec est inconfortable, mais cela ne signifie pas que vous devez ce sentiment influencer vos actions.

Les sensations inconfortables de toute émotion négative ne sont que des suggestions.
Ce ne sont que des informations subjectives. Pas une réalité immuable.

Vous êtes libre de choisir comment vous allez réagir.

7. Commencez petit.

Si vous êtes trop mal à l’aise pour aller de l’avant avec vos objectifs, commencez tout simplement à plus petite échelle.

Faites une petite action. Remarquez comme vous vous sentez bien. Confiant.
Demain, vous pourrez faire un pas un peu plus important.

En un rien de temps, vous allez prendre des mesures massives pour atteindre vos objectifs.

8. Réfléchissez à ce qui se passera si vous laissez votre peur vous arrêter.

Imaginez-vous dans 20 ans.
Vous n’avez pris aucun risque.
Votre vie est exactement la même qu’aujourd’hui.

Comment vous sentiez-vous ?

Vous sentez ce sentiment de regret?
Cette perte de confiance?

Nous regrettons plus les choses que nous ne faisons pas que celles que nous faisons.

Dans quelle mesure la peur de l’échec a-t-elle eu un impact sur votre vie ?

Il est normal d’avoir peur, mais maintenant que vous comprenez vos peurs et et que vous connaissez votre définition de l’échec (points 1. et 2.), vous trouvez ça un peu idiot.

Ce qui n’est pas bénéfique, c’est de laisser votre peur de l’échec vous tenir à l’écart de ce que vous voulez. Votre vie est en train de passer.

Refusez de laisser la peur se mettre en travers de votre chemin.

Vous n’avez qu’une seule vie.
Le temps perdu est réellement perdu.

Ce post est un des emails que j’envois chaque jour aux abonnés.

Des idées, des reflexions, des actions, des promos privées, ... Entrez votre meilleure adresse mail ci-dessous et recevez directement dans votre boite mail les conseils et les connaissances applicables pour devenir plus fort Mentalement, Physiquement, et Spirituellement


Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Vos données sont privées et le restent.