Simplicity: Le Résumé du livre d’Edward De Bono

Idée Principale

La simplicité constitue une valeur commerciale essentielle.

Déjà, la plupart des produits de consommation sont devenus trop complexes – selon la plupart des estimations, seule 10% de la population utilise plus de 10% des fonctionnalités de leurs caméscope (ce livre a été écrit en 1998), car elles sont trop compliquées. Il en va de même pour de nombreux autres produits et processus de consommation.

La valeur ajoutée, à l’avenir, ne sera pas uniquement générée par ceux qui développent de nouvelles technologies et de nouveaux processus, elle le sera également par les entreprises qui peuvent adopter des processus communs et les simplifier.

 

Cela nécessite une réflexion créative ciblée.

 

À propos de l’auteur

Edward de Bono est l’un des pionniers de la formation du cerveau.

En 1967, il a inventé la célèbre technique de pensée latérale. Il est un partisan de l’enseignement direct de la pensée en tant qu’habileté. Il a consacré sa vie à aider des personnes du monde entier à améliorer leurs capacités de réflexion et leur créativité. Ses cours tels que Six Thinking Hats Method et ses outils de réflexion ont été utilisés par de grandes entreprises, des gouvernements et des dirigeants mondiaux, mais ses outils ont également été utilisés par des écoliers.

Ses méthodologies à l’efficacité maintes fois prouvées ont aidées les gens de tous les niveaux de pensée à prendre des décisions plus intelligentes plus rapidement.

 

(Source: https://www.edwddebono.com )

Note

Ceci est un résumé et non une critique ou une analyse du livre.

Il n’offre pas de jugement ou d’opinion sur le contenu du livre. Ce résumé peut ne pas être organisé en chapitres, mais constitue une vue d’ensemble des idées principales, des points de vue et des arguments de l’ensemble du livre.

Cela signifie que l’organisation de ce résumé n’est pas une représentation du livre.

 

Retrouve ce résumé en PDF, et sa version audio (quand elle sera prête) en cliquant ici.

 

1. La valeur de la simplicité

La simplicité est l’un des objectifs commerciaux les plus précieux car:

  • La simplicité permet d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie.
  • La simplicité est élégante et puissante.
  • La simplicité facilite la vie et crée plus de liberté.

 

Lorsque quelqu’un doit gérer un système complexe, il y a toujours beaucoup de gaspillage.

Des inefficacités apparaissent, uniquement parce que les gens mettent leur temps, leur attention et leur énergie mentale au service du système.

 

En revanche, un expert dans n’importe quel domaine sait comment simplifier les choses (et améliorer l’efficacité) en identifiant les facteurs importants et ceux pouvant être ignorés sans affecter la qualité de leurs décisions.

En d’autres termes, les experts créent une valeur ajoutée en se concentrant uniquement sur les discriminateurs clés et en ignorant les discriminateurs marginaux.

 

Dans le monde réel, les systèmes ont tendance à devenir de plus en plus complexes au fil du temps au lieu d’évoluer vers la simplicité.

  • à mesure que de nouvelles fonctionnalités et fonctions sont ajoutées, il n’est pas toujours possible de revenir en arrière et de redéfinir l’ensemble du système en tenant compte des nouvelles fonctionnalités. Par conséquent, les nouvelles fonctionnalités sont obtenues de manière inefficace plutôt que d’être optimisées.

 

  • Les personnes qui ont pris l’habitude de travailler avec l’ancien système le connaissent si bien qu’elles perdent leur objectivité – elles pensent que c’est assez simple du seul fait de leur familiarité.

 

  • Dans la plupart des systèmes, il n’existe aucun mécanisme intégré garantissant que les fonctionnalités redondantes sont purgées du système. Par conséquent, le système peut devenir plus grand mais ne peut jamais devenir plus petit.

 

La simplicité de conception rend les systèmes plus faciles à utiliser, plus faciles à surveiller et plus faciles à réparer si nécessaire – et, par la suite, plus efficaces et plus pratiques.

 

La simplicité n’est pas un terme absolu, mais nécessite toujours un cadre de référence. Un système qui peut être simple à utiliser du point de vue de l’utilisateur peut être très complexe et sophistiqué du point de vue de la personne qui doit le réparer en cas de dysfonctionnement.

 

La simplicité tire toujours sa signification du point de référence utilisé.

 

“Composer avec la complexité est une perte de temps, d’attention et d’énergie inefficace et inutile. Il n’y a jamais aucune justification pour la complexité des choses quand elles pourraient être simples. Il y a toujours la possibilité qu’il y ait un moyen plus simple de faire quelque chose. Même si ce n’est pas toujours le cas, il vaut toujours la peine d’investir du temps de réflexion et des efforts créatifs pour essayer de trouver une approche plus simple.“

– Edward de Bono

 

“Il existe un attrait esthétique pour la simplicité, tant dans l’art que dans la science. Découvrir la simplicité sous-jacente d’un processus a bien plus de chances d’être utile qu’une description imaginative et complexe de phénomènes.“

– Edward de Bono

 

2. Le défi de la simplicité

À l’occasion, la simplicité peut être là.

Cependant, le plus souvent, la simplicité ne sera pas le fruit du hasard et ne se produira que si un effort de simplification a été entrepris.

 

Les idées commerciales (ou personnelles) les plus précieuses et les plus créatives sont toujours logiques, avec le recul. Par conséquent, les gens supposent que ces types d’idées à haute valeur ajoutée peuvent être atteints par la seule logique, sans nécessiter une contribution créative.

Cette croyance est fausse.

 

La plupart des gens qui trouvent une solution à un problème sont tellement satisfaits de leur découverte qu’ils n’arrêtent pas d’analyser si une solution plus simple ou meilleure peut exister. En s’arrêtant à la première solution qui leur vient à l’esprit, ils risquent de manquer une solution bien meilleure.

La simplicité ne se produit que si les gens sont prêts à travailler dur et à faire un réel effort pour y parvenir.

 

Exemple:

Comment pèserais-tu un chat?

 

Solutions complexes possibles:

  • Se procurer un grand carton duquel le chat ne pourrait pas sortir.

Peser la boîte.

Enfermer le chat à l’intérieur de la boîte.

Soustraire le poids du carton du poids total.

 

  • Droguer le chat.

Attendre qu’il s’endorme.

Le placer sur la balance sans le réveiller.

 

  • Mettre de la nourriture sur une étagère juste au-dessus de la balance, de sorte que le chat doit se tenir debout sur la balance pour aller chercher la nourriture.

 

Une solution simple:

  • Monte sur la balance en tenant le chat dans tes bras, soustraire ton poids du total.

 

La plupart des gens vont simplement accepter la première solution qui leur vient à l’esprit. Une meilleure idée, cependant, est de vouloir toujours rechercher de nouvelles alternatives dans l’espoir qu’une solution plus simple (et donc plus pratique et moins chère) puisse également être mise au point.

Tout ce qui est nécessaire est une volonté d’investir du temps et des efforts dans la recherche de quelque chose de simple.

 

“La simplicité n’est pas naturelle. Vous devez choisir de le faire. Pour obtenir la simplicité, vous devez le vouloir suffisamment.“

– Edward de Bono

 

“L’objectif principal de la communication est la clarté et la simplicité. Habituellement, ils vont ensemble – mais pas toujours. La communication est toujours comprise dans le contexte et l’expérience du destinataire, peu importe ce à quoi elle était destinée.“

– Edward de Bono

 

“Si vous croyez que la simplicité est aussi réelle et aussi importante que le coût, vous ferez davantage d’efforts pour simplicité. La simplicité est importante en tant que valeur recherchée. La simplicité est encore plus importante en tant qu’habitude permanente – en tant que style de pensée.“

– Edward de Bono

 

3. Pourquoi certaines personnes aiment la complexité

Les gens aiment la complexité parce qu’elle leur permet de créer l’illusion qu’ils comprennent ce que les masses ne comprennent pas et ne peuvent pas comprendre.

Elle offre une sécurité de l’emploi.

 

D’autres personnes ne sont pas à l’aise avec la recherche de la simplicité, notamment pour les raisons suivantes:

 

  • Parfois, les gens ont développé une préférence pour la complexité et l’apprécient réellement. S’engager dans quelque chose de complexe (de leur point de vue) est toujours meilleur et plus amusant que de chercher quelque chose de simple.

 

  • Les personnes qui apprécient le rôle d’interprète évitent assidûment les concepts simples.

Ils ont le sentiment que s’ils ont eu du mal à maîtriser le sujet, pourquoi le serait-il  pour quelqu’un d’autre – et comment leur emplois en serait affecté?

 

  • Une certaine quantité de jalousie est souvent en cause. Le concepteur du système devient bien connu alors que d’autres se demandent: “Pourquoi n’ai-je pas pensé à ça?“.

 

  • De nombreuses personnes associent des solutions simples à la simplification, c’est-à-dire au fait de ne pas comprendre la dynamique sous-jacente.

 

  • Il y a toujours une ligne de démarcation entre une solution simple et une simplification excessive – ce qui se produit lorsqu’un gain de simplification se produit au détriment de la clarté ou d’autres valeurs.

 

Le paradoxe c’est pour pouvoir simplifier un sujet, il faut d’abord le connaître extrêmement bien. En d’autres termes, souvent, les seules personnes qui puissent discerner avec précision si une idée est vraiment simple sont expertes dans le domaine.

 

La personne qui rejette une idée comme étant “simpliste“ peut, en fait, démontrer sa propre ignorance du sujet plutôt que d’en évaluer véritablement le bien-fondé.

Et beaucoup d’experts adore les idées complexes qu’eux seuls peuvent comprendre, ça fait d’eux des experts justement.

 

L’autre côté de ce paradoxe est: comment sais-tu que tu en sais très peu sur un sujet?

 

“La simplicité avant la compréhension est simpliste; la simplicité après la compréhension est simple.“

– Edward de Bono

 

“À première vue, l’écriture peut sembler quelque peu simpliste à cause de son style, mais à la réflexion, elle est très profonde et perceptive. Les questions complexes peuvent en effet être expliquées en termes simples si l’exposant a une compréhension approfondie du sujet. DeBono est un maître dans cet art. Il décrit clairement comment et pourquoi les humains pensent.“

– Ivar Giaever

 

“Il est tout à fait impossible de faire la distinction entre simplicité véritable et simpliste à moins de bien connaître le sujet. Sinon, votre jugement peut démontrer votre ignorance“

– Edward de Bono

 

“Trop simplifier signifie mener à bien la simplification au point d’ignorer les autres valeurs.“

– Edward de Bono

 

4. Comment simplifier

Les trois approches possibles pour concevoir par simplicité sont:

 

  1. Prendre quelque chose qui existe déjà et chercher des moyens de le simplifier.
  2. Développer quelque chose de complètement nouveau, et choisir parmi une variété d’options, le moyen le plus simple.
  3. Examiner quelque chose qui a été suggéré comme plan d’action et développer des idées sur la manière de rendre ce processus encore plus simple.

 

Celles-ci et toutes les autres tentatives de simplification reposent sur trois questions clés:

 

  1. Pourquoi faisons-nous cela?
  2. Comment allons-nous réellement faire cela dans la pratique?
  3. Quelles sont les valeurs positives et négatives pour l’utilisateur et pour le système lui-même?

 

La simplicité est une valeur, une habitude, une attitude et un processus.

Les personnes qui sont prêtes à continuer à réfléchir jusqu’à ce que quelque chose de simple émerge ont un parti pris pour la simplicité.

En revanche, les personnes qui acceptent la première idée qu’elles ont saisie auront généralement un parti pris pour la complexité.

 

Une volonté de rejeter des idées complexes et de continuer à penser jusqu’à ce qu’une idée simple soit mise au point est essentielle. En d’autres termes, plus d’énergie est utilisée pour simplifier les choses, que pour les rendre plus complexes.

 

“La créativité et la simplification se chevauchent énormément. Il est nécessaire de trouver des moyens alternatifs et nouveaux de faire les choses. Cette conception exige de la créativité.“

– Edward de Bono

 

“Tout le monde ne se sent pas capable d’avoir des idées créatives. Mais tout le monde peut indiquer quelque chose qui doit absolument être fait d’une manière beaucoup plus simple. Tous ceux qui ont souffert de la complexité savent exactement où est la douleur.“

– Edward de Bono

 

“Les suggestions pour une manière plus simple de faire quelque chose devraient être:

 

  • simples,
  • efficaces,
  • pratiques
  • et acceptables.

 

Une approche plus simple mais qui ne fait pas ce qu’elle doit faire n’est pas très utile.“

– Edward de Bono

 

“Nous ne devrions pas toujours supposer que la simplicité dépend toujours de changements majeurs. De légers changements dans de petites choses peuvent parfois rendre les choses beaucoup plus simples.“

– Edward de Bono

 

“Un menuisier peut utiliser tous ses outils, mais à tout moment il utilise l’outil qui semble approprié à la situation.“

– Edward de Bono

 

“Un sommet de montagne peut être atteint par différents itinéraires. Certains sont plus faciles que d’autres. Vous ne les utilisez pas tous en même temps. Vous sélectionnez et essayez.“

– Edward de Bono

 

Retrouve ce résumé en PDF, et sa version audio (quand elle sera prête) en cliquant ici.

 

5. La métaphore de l’arbre

Dans la métaphore de l’arbre:

  1. Le tronc de l’arbre est l’objectif.
  2. Les branches sont le mécanisme de livraison
  3. Le fruit au bout des branches représente la valeur ajoutée.

 

Voyons chacun de ces éléments:

 

Le tronc – l’objectif principal.

Pour certaines organisations (en particulier les bureaucraties), l’objectif initial est devenu si flou avec le temps qu’il devient impossible de dire pourquoi cette organisation a été créée.

Dans ces circonstances, continuer à exister devient une fin en soi.

 

Dans certains arbres, le tronc est l’élément dominant et les branches sont courtes. Pour d’autres, les branches sont multicouches et solides. C’est une excellente analogie, car elle montre que l’objectif de certaines organisations est prépondérant, alors que pour d’autres, cet objectif clé est beaucoup moins important.

 

Les branches – le système de livraison

Les branches dans un arbre fournissent le mécanisme par lequel le fruit est mis à disposition. Dans une organisation, les branches se composent de la manière détaillée et pratique par laquelle les valeurs sont mises à disposition.

 

Les valeurs fondamentales et les fruits peuvent être de nature générale, mais le système de livraison doit être pratique, détaillé et concret. C’est toujours la partie la plus complexe de l’arbre et le domaine le plus probable dans lequel des stratégies de simplification peuvent être appliquées.

 

Le fruit – la valeur

Chaque organisation existe pour apporter de la valeur à ses clients, à son personnel et à ses propriétaires. La répartition éventuelle des fruits entre ces différents groupes d’intérêts fait souvent l’objet de débats et de discussions intenses.

 

La valeur peut également prendre de nombreuses formes et formes. Par exemple, un aliment est nécessaire pour sa valeur nutritionnelle, mais d’autres valeurs telles que le goût, les préférences, l’emballage, et d’autres, rentrent aussi en compte.

 

Dans la plupart des contextes, les mots “valeur“ et “avantage“ peuvent être utilisés de manière interchangeable. En substance, la valeur est le potentiel qui réside dans quelque chose, tandis que l’avantage est la livraison réelle de cette valeur à une personne dans les circonstances spécifiées.

 

La métaphore de l’arbre pour une organisation fournit un modèle physique grâce auquel des concepts abstraits peuvent être analysés et évalués. Il fournit une structure le long de laquelle une réflexion constructive aura lieu.

 

C’est un excellent moyen d’attirer l’attention sur diverses caractéristiques de conception de l’organisation dans son ensemble.

 

6. Principales méthodes de simplification

Les méthodes, approches et techniques de la pensée sont tout simplement les suivantes:

  • Historical Review
  • Shedding
  • Listening
  • Combining
  • Extracting Concepts
  • Bulk and Exceptions
  • Restructuring
  • Starting Afresh
  • Modules
  • Provocative Amputation
  • Wishful Thinking
  • Shift Energies
  • The Ladder Approach
  • The Flavor Approach

 

Historical Review

Pour de nombreux process, les éléments sont présents aujourd’hui uniquement parce qu’ils existaient hier, même si la raison pour laquelle ils ont été incorporés à l’origine a maintenant disparu. Une analyse historique examine chaque partie du processus et demande: “Est-ce encore nécessaire?“.

 

Les idées qui ont survécu à l’épreuve du temps revêtent souvent un statut légendaire.

Fréquemment, un statu quo pour une industrie ne fait pas l’objet d’une réflexion rationnelle. Il n’y a peut-être rien de mal à cela, mais les nouvelles technologies, les nouvelles exigences légales ou les nouvelles conditions opérationnelles ont peut-être changé le paysage depuis la première idée.

 

Par conséquent, réexamine si quelque chose est fait uniquement pour la tradition. Tu pourrais être surpris par le nombre d’éléments que tu peux supprimer complètement car ils ne s’appliquent plus.

 

Shedding

Une approche “base zéro“. Tout doit justifier de son utilité, ou être supprimé.

Semblable dans le style à une revue historique, mais plus large. Au lieu de se concentrer sur le statu quo, chaque élément du processus est évalué de manière rationnelle.

Une simple règle empirique est alors appliquée: si cela n’ajoute pas de valeur, cela ne fera qu’ajouter de la complexité et devrait être éliminé.

 

En pratique, il y a généralement trois types de questions à poser:

 

Pourquoi C – Supprimer

En avons-nous besoin? Pouvons-nous simplement le laisser tomber?

 

Pourquoi B – Parce que

Pourquoi faisons nous les choses de cette manière? Devons-nous suivre ces raisons?

 

Pourquoi A – Unicité

Est-ce la seule façon de faire ou existe-t-il d’autres alternatives?

 

De cette manière, tout ce qui existe actuellement est examiné, à la recherche de carences, d’inadéquations ou de problèmes.

 

Listening

Ecouter c’est s’entretenir avec des personnes aux prises avec le problème, et prendre leurs idées sur ce qui est ou non pratique et utile à la lumière du monde réel. Elles ont tendance à développer des raccourcis auxquels les experts ne pensent jamais.

 

Bien que cette approche de la simplification des processus ne soit pas infaillible (les gens exécutant parfois la routine qui leur a été enseignée sans en remettre en cause l’efficacité), des informations précieuses peuvent souvent être obtenues auprès des personnes qui se trouvent dans “sur le front“ et qui utilisent le processus au jour le jour.

 

Concentre-toi sur leurs raccourcis.

Ont-ils trouvé des moyens d’éliminer les étapes sans affecter la qualité et la production?

Si tel est le cas, l’étape redondante peut-elle être éliminée officiellement?

Écoute et observe.

 

Combining

Essayer de réaliser des gains d’efficacité en combinant les étapes du processus dans la mesure du possible.

C’est l’approche de la simplification consistant à “faire d’une pierre deux coups“.

 

La combinaison peut impliquer des ajouts (faire plus de choses pendant que tu fais autre chose) ou des substitutions (élargir le rôle d’une étape pour inclure deux fonctions et éliminer l’étape maintenant redondante).

 

L’objectif principal est de trouver des combinaisons synergiques qui simplifient réellement les choses et te permettent de faire plus.

Il faut cependant veiller à développer des combinaisons efficaces. Il est souvent tout aussi facile de développer des combinaisons qui augmentent la complexité.

Extracting Concepts

Le concept de fonctionnement derrière une action ou un processus spécifique est identifié et une analyse est effectuée pour déterminer si une autre manière plus simple d’accomplir cette étape spécifique est réalisable.

 

Pour extraire un concept opérationnel, ne te concentres pas sur le mécanisme actuellement utilisé pour le réaliser, mais sur l’objectif principal.

Qu’est-ce que cette étape tente d’accomplir – quelle est sa raison d’être?

 

Une fois le concept extrait (qui, par nature, sera vague et flou), réfléchis aux alternatives qui pourraient atteindre le même objectif.

Comment peut-il être clarifié, modifié, amélioré ou repensé?

 

Laisses ce concept créer des idées concrètes et utilisables.

Tu pouvez ensuite choisir quelle idée offre la plus grande valeur ajoutée de ton point de vue personnel.

 

Les concepts existent souvent à trois niveaux généraux.

Au niveau le plus large, tout est très vague.

Au niveau le plus étroit, chaque détail est réglé et il reste peu de place pour la réflexion.

La gamme de détails optimale pour la sélection d’idées est un concept à moyen terme.

 

À ce niveau, les objectifs sont plus clairement définis, mais pas encore les détails. Dans cette gamme, le concept peut générer de nombreuses alternatives intéressantes, qui peuvent ensuite être examinées, optimisées et, si elles sont sélectionnées, mises en œuvre.

 

L’extraction de concepts sera généralement le processus le plus important dans les efforts de toute entreprise pour simplifier ses opérations.

 

Bulk and Exceptions

Au lieu de développer un système complexe prenant en compte toutes les éventualités possibles, conçoits un système simple et efficace qui fera le travail la plupart du temps.

Un deuxième système supplémentaire, plus petit, peut alors être mis au point pour gérer les exceptions.

 

Cette approche de la simplification ne suggère pas que l’exceptionnel devrait être ignoré dans le but de servir l’essentiel. Au contraire. Deux canaux spécifiques sont développés:

  1. Un canal en  Bulk (vrac), qui sera optimisé pour les opérations en volume et qui servira la majorité des clients.
  2. Une chaîne “exceptionnelle“ qui répondra efficacement aux besoins spécifiques des personnes.

 

Les deux canaux peuvent alors être conçus pour leurs besoins opérationnels spécifiques.

 

Restructuring

Une refonte fondamentale du processus global. Habituellement plus radicale que l’élimination des fonctions redondantes, une restructuration peut inclure une réingénierie ou quelque chose d’équivalent (adoption de modèles commerciaux totalement nouveaux et différents).

 

De temps en temps, diverses théories de la gestion des entreprises sont de plus en plus acceptées et les entreprises peuvent réaligner leurs structures opérationnelles sur les nouvelles configurations suggérées par ces théories.

 

Idéalement, une restructuration devrait être entreprise uniquement pour obtenir l’efficacité opérationnelle de la simplicité. Dans ce contexte, seuls les mouvements de restructuration offrant une simplicité seront entrepris.

 

Starting Afresh

En ignorant le processus actuel, démarrer d’une page blanche et concevoir un nouveau le processus à partir de zéro.

Intégrer les valeurs et les priorités clés. Ensuite, comparer ce nouveau design avec le présent.

 

Comment recommencer? Considérer quatre aspects de l’entreprise:

  1. Enjeu – Que cherche-t-il à atteindre? Quelles valeurs l’entreprise cherche-t-elle à créer?
  2. Alternatives – Quelles sont les différentes manières dont l’entreprise peut atteindre ses objectifs?
  3. Considérations – Quels facteurs devons-nous prendre en compte et comment répartir les priorités entre ces facteurs?
  4. Modification – Comment adapter les différentes alternatives pour prendre en compte les exigences des considérations?

 

À chaque étape de l’analyse, l’accent doit être mis sur la simplicité. N’oublis pas que tu ne souhaites pas développer un moyen simple de ne rien livrer. Les valeurs ne peuvent pas être totalement ignorées au profit de la simplicité, mais si tu veux réussir, tu dois avoir un fort parti pris pour la simplicité.

 

Modules

Décomposer l’ensemble du processus en modules ou fragments logiques. Concevoir chaque module pour optimiser sa fonction.

 

Découper une tâche complexe en modules offre de nombreux avantages:

  • facilité de fabrication,
  • possibilité de configurer des produits selon différentes combinaisons,
  • possibilité d’ajouter des modules pour améliorer la conception fonctionnelle,
  • facilité de réparation,
  • etc.

 

Chaque module peut ensuite être examiné individuellement pour en tirer des possibilités de simplification.

Peut-être que la simplicité de production est réalisable. Ou la simplicité d’utilisation ou de maintenance peut être réalisée. Ou bien, les caractéristiques opérationnelles ou les processus de réparation de ce module peuvent être simplifiés. Etc.

 

De même, la décentralisation peut fournir des avantages concurrentiels similaires. D’un point de vue de la simplification, la décentralisation peut augmenter la capacité d’une entreprise à fournir des services ou des produits optimisés pour des marchés spécifiques, etc.

 

Provocative Amputation

Évaluer le processus de manière séquentielle au fur et à mesure que chaque élément ou aspect est supprimé.

Le système global peut-il toujours fonctionner sans aucun de ses éléments actuels?

Si tel est le cas, cet élément redondant apporte-t-il vraiment une valeur ajoutée?

 

Dans ce processus, divers éléments sont totalement éliminés. Le processus global est ensuite examiné avec soin du point de vue de la simplification – le processus d’Amputation a-t-il permis de faire émerger quelque chose de plus simple, ou l’objectif du processus entier a t-il été manqué?

 

La méthode permet aux gens de regarder au-delà des hypothèses qu’ils ne savaient peut-être même pas qu’ils avaient pris en compte. Libéré de ces contraintes mentales, un processus plus simple peut être envisagé. Le résultat n’est pas garanti, mais la méthodologie a un réel mérite.

 

Wishful Thinking

Commencer par une solution simple idéale, qui correspond à l’ensemble du processus. Travailler à l’envers à partir de là.

Combien d’éléments de la solution idéale pouvons-nous intégrer au processus réel?

 

Plutôt qu’un exercice imaginaire, cette approche vient dans une perspective de simplification plus réaliste, plus idéaliste. Le voeux signifie mettre en avant la solution idéale.

 

Lorsqu’on avance un idéal, deux choses peuvent se produire:

 

  1. On peut alors rechercher des moyens de réaliser cet objectif, ou des raisons qui empêchent la solution idéale d’être mise en œuvre (une variante pouvant être implémentée peut devenir plus claire).

 

  1. Cet idéal peut conduire à d’autres idées plus réalisables.

Une combinaison hybride de ce qui est réaliste et qui présente plusieurs caractéristiques de l’idéal peut être réalisée .

 

Idéalement, Wishful Thinking ne devraient pas se limiter aux idées que tu sais déjà concrétiser. Tu dois pouvoir te déplacer librement dans tous les domaines si tu souhaites qu’une idée simple et valable prenne racine.

 

Shift Energies

Quel serait le résultat si tu essayais de déplacer le travail effectué par une partie du système vers une autre?

Y aurait-il des gains d’efficacité ou des économies d’échelle plus importants?

 

Souvent, simplifier les choses dans un domaine créera des complexités dans un autre. Cela sera probablement acceptable, en particulier si la complexité est délaissée pour passer d’un domaine à forte intensité à un domaine dans la majeure partie du travail peut être automatisé.

 

Une meilleure conception de la valeur est nécessaire – décider où et comment la valeur ajoutée pour le consommateur est livrée à un taux rentable.

 

The Ladder Approach

Ignore le processus total.

Concentre-toi plutôt sur chaque étape incrémentielle.

Pour chaque étape, comment créer le plus efficacement possible la plus grande quantité de valeur incrémentielle, et quel mécanisme permet de fournir cette valeur efficacement à l’étape suivante?

 

Chaque étape du processus est examinée, à la recherche d’opportunités de simplification, laissant l’ensemble du processus (résultat d’un grand nombre de petites étapes) à prendre soin de lui-même.

L’avantage?

Tout le monde peut participer et contribuer au processus de simplification. La simplicité peut entraîner des gains de productivité en:

 

  • Produisant moins de stress et d’anxiété pour les employés.
  • Augmentant le potentiel pour que le personnel travaille plus rapidement.
  • Augmentant les normes de sécurité du personnel.
  • Produisant moins d’erreurs.
  • Permettant à la production d’être réalisée par des ouvriers moins qualifiés.

 

The Flavor Approach

L’opposé exact de l’approche par l’échelle.

Dans celle-ci, nous ne voyons que la grande image, sans nous soucier des détails.

Quel est le moyen le plus simple, le plus pratique et le plus concret d’atteindre l’objectif final?

 

Ceci est encore plus généralisé que l’approche Starting Afresh.

The Flavor Approach se déplace complètement sans idées préconçues ou restrictions.

Quels sont les nouveaux moyens de faire des choses offrant plus de simplicité?

 

La simplicité peut être utilisée à la fois pour concevoir une nouvelle idée et pour sélectionner celles qui doivent être développées plus en détail. Les idées, les goûts et les modes des consommateurs évoluent avec le temps et sont stimulés par les nouvelles technologies, les nouvelles réglementations et les nouvelles exigences du marché. Tenant compte de ce type de facteurs, comment l’essence de l’opération commerciale pourrait-elle être restructurée et simplifiée?

 

“Les idées peuvent évoluer avec le temps pour parvenir à une forme que personne n’aurait pu concevoir au départ. The Flavor Approach permet une totale liberté de pensée dans le design.“

– Edward de Bono

 

7. Les dangers de la simplicité

La simplicité, poussée à l’extrême, peut être considérée comme:

 

  • Ennuyeuse
  • Injuste
  • Tueuse d’évolution et de progrès
  • Socialement dangereuse
  • Économiquement dangereuse
  • Vulnérable
  • Insensible
  • Difficile à comprendre

 

L’anorexie prend la “vertu“ de rester mince et la transforme en un trait négatif et dangereux en poussant la tendance à l’extrême.

Comme pour tout autre trait, la simplification peut être portée à de tels extrêmes, que la valeur est perdue plutôt que créée.

 

Les occasions et les circonstances dans lesquelles cela se produit réellement sont toutefois limitées. Le plus souvent, des compromis peuvent compenser les inconvénients.

Par exemple, on pourrait faire valoir qu’une simple loi contre le vol traiterait un simple voleur “alimentaire“ tout aussi sérieusement qu’un braqueur de banque. Clairement, cela serait inacceptable et il faudrait une certaine capacité à prendre en compte des circonstances exceptionnelles.

 

De même, les intérêts commerciaux peuvent ne pas toujours correspondre à l’impératif de simplicité.

Les supermarchés, par exemple, ont rarement des panneaux indiquant clairement où sont stockés les différents aliments afin d’exposer les gens à des opportunités d’achat impulsif pendant qu’ils regardent autour du magasin. (Les achats impulsifs peuvent représenter  jusqu’à 80% de tous les achats). De toute évidence, un simple système directionnel n’est pas une grande priorité pour les propriétaires de supermarchés.

 

Les systèmes simples en entreprises peuvent éliminer beaucoups des redondances existantes depuis des années. Mais cela peut laisser la société exposée si des imprévus surviennent.

Un compromis doit donc être trouvé entre efficience à long terme et flexibilité: la société peut être optimisée pour un ensemble de conditions d’exploitation et peut devoir rapidement modifier un process pour offrir une valeur ajoutée si les conditions externes changent.

 

La nature humaine signifie également que parfois, les gens ont le plus de difficulté à comprendre les idées et les concepts les plus simples. Parfois, les gens se sentent obligés d’élaborer une complexité sur quelque chose de simple avec leurs propres idées et préférences. Ils peuvent aussi partir dans tous les sens, car une simple directive laisse à décider avec leur propre jugement.

 

S’il est vrai que la simplification peut être poussée trop loin, la probabilité que cela se produise est en fait relativement faible, en particulier si on la compare à l’extrême quantité de “déchets“ générés par la complexité.

 

“L’électricité est généralement utile mais peut être dangereuse. Les voitures sont généralement utiles mais peuvent être dangereuses. Un couteau est généralement utile mais peut être dangereux.“

– Edward de Bono

 

8. La simplicité dans la vie de tous les jours

Il n’est pas nécessaire que quelque chose soit complexe pour être utile.

En fait, concevoir une vie plus simple peut être une application des concepts de simplification aussi valable que les autres. Tu as juste besoin de clarifier tes valeurs personnelles, tes priorités et d’autres considérations.

 

Plusieurs principes peuvent améliorer l’efficacité personnelle grâce aux principes de simplification:

 

  • Chaque fois que tu souhaites te concentrer, essayes de verbaliser ou de te parler à toi-même. Cette simple habitude clarifiera souvent des problèmes complexes et difficiles.

C’est aussi une habitude utile d’expliquer (à toi-même) pourquoi tu as pris une décision particulière.

 

  • Un processus de dégroupage permet souvent de tirer parti de problèmes personnels complexes: il permet d’identifier tous les problèmes en jeu et de les traiter de manière indépendante. Les problèmes complexes, lorsqu’ils sont décomposés en plus petits, deviennent souvent beaucoup plus faciles à gérer et à portée de main.

 

  • Les gens ont trop souvent tendance à s’enliser dans les détails. L’efficacité est améliorée et la simplicité entre en jeu si de larges concepts sont utilisés.

L’esprit est très habile à travailler avec des concepts et des images. Les concepts peuvent simplifier les défis en action.

 

  • La plupart des gens sont beaucoup plus aptes à travailler à l’envers.

Lorsque tu travailles à l’envers, tu commences par décrire où tu veux aller, puis tu divises cet objectif en:

    • Une description de la direction générale à prendre.
    • Les concepts nécessaires pour aller dans cette direction.
    • Les idées nécessaires pour mettre ces concepts en pratique.

 

Travailler à l’envers signifie ajouter de plus en plus de détails par couches successives, jusqu’à ce que tout soit décidé.

 

  • Une bonne tolérance au meilleur effort possible est également un excellent stimulant de la productivité.

Si chaque personne travaillait jusqu’à ce qu’elle ait terminé son travail à la perfection, elle deviendrait vite dépassée par la complexité de la tâche. Au lieu de ça, les gens simples se rendent compte qu’il n’est pas nécessaire d’attendre les conditions idéales – souvent, un travail entre “suffisant“ et “proche du très bien fait“  est tout à fait acceptable.

 

“Le cerveau humain est parfaitement capable de gérer beaucoup de choses en même temps, mais il est plus simple de faire attention à une chose à la fois où la complexité est un problème.“

– Edward de Bono

 

“L’esprit peut avoir de meilleures idées lorsqu’il n’essaye pas d’en avoir. La clarté est la simplicité de la perception.“

– Edward de Bono

 

“Dans une vie simple, vous contrôlez une complexité choisie de la survie au lieu de subir les pressions de la complexité des opportunités et du monde qui l’entoure. La vie simple signifie souvent un échange d’un type de complexité contre un autre. La grande différence est que vous n’avez plus à faire les choses parce que les autres l’attendent – vous faites maintenant les choses parce que vous le voulez et parce que vous le devez pour survivre.“

– Edward de Bono

 

9. Les dix règles de la simplicité

  1. Tu dois accorder une grande importance à la simplicité.
  2. Tu dois être déterminé à rechercher la simplicité.
  3. Tu dois parfaitement comprendre les intérêts en jeu.
  4. Tu dois concevoir des alternatives et des possibilités.
  5. Tu dois contester et éliminer les éléments existants.
  6. Tu dois être prêt à recommencer.
  7. Tu dois utiliser des concepts.
  8. Tu dois diviser les choses en unités plus petites.
  9. Tu dois être prêt à échanger d’autres valeurs pour plus de simplicité.
  10. Tu as besoin de savoir pour qui la simplicité est conçue.

 

Tu dois accorder une grande importance à la simplicité.

En pratique, la plupart des gens aiment l’idée de simplicité, à condition qu’elle n’interfère pas avec d’autres choses.

Cette conception devrait être inversée – la simplicité devrait être considérée comme l’objectif premier et avoir la valeur la plus élevée, sinon elle ne pourra pas être réalisée.

 

Tu dois être déterminé à rechercher la simplicité.

Rechercher activement la simplicité est très différent d’apprécier la simplicité si elle est présente.

La volonté de simplification doit être alimentée par suffisamment de temps, d’énergie, d’efforts et de ressources si l’on s’attend à ce qu’elle réussisse.

 

Tu dois parfaitement comprendre les intérêts en jeu.

Si tu essayes de simplifier sans comprendre le processus à l’intérieur, tu n’auras qu’une solution simpliste, qui ne sera pas à la hauteur.

La véritable simplification provient d’une base de connaissances complète et détaillée, complétée par des objectifs clairs et concis. La simplicité avant la compréhension ne vaut rien, mais la simplicité après la compréhension a une très forte valeur ajoutée.

 

Tu dois concevoir des alternatives et des possibilités.

Le plus souvent, le premier processus de conception qui vient à l’esprit n’est pas le meilleur.

Par conséquent, pour permettre à une conception véritablement simple d’émerger, utilises la créativité et la pensée latérale pour éviter un état d’esprit “unique“ et développe plusieurs process et possibilités. Ensuite, affine ce qui est le plus simple et le plus élégant.

 

Tu dois contester et éliminer les éléments existants.

Les systèmes ont naturellement tendance à se complexifier avec le temps.

Pour compenser ça, prends l’habitude de tout contester, même tes propres hypothèses. De cette façon, tu as de meilleures chances d’identifier les éléments qui ont été conservés uniquement pour préserver la tradition plutôt que pour la fonction.

 

Tu dois être prêt à recommencer.

Souvent, il sera plus facile de tout recommencer avec un process plus récent et plus simple que de réaménager un système existant à des fins de simplification.

Sois prêt à le faire si les avantages en justifient le coût, et sois conscient que certaines personnes trouveront ce concept difficile à accepter.

 

Tu dois utiliser des concepts.

Les concepts sont, par définition, généraux, vagues et flous.

Cette ambiguïté permet aux alternatives d’émerger sans contrainte. Par conséquent, utilises des concepts plutôt que des détails chaque fois que tu essayes de concevoir une voie à suivre.

Des idées spécifiques et des détails plus concrets seront finalement rassemblés autour de concepts qui spécifient une direction générale et un objectif.

 

Tu dois diviser les choses en unités plus petites.

La décentralisation et la délégation – décomposer des tâches complexes en petites tâches – permettent de simplifier chacune des tâches sans perdre de vue l’interaction de chaque partie avec toutes les autres pour former un système global.

 

Tu dois être prêt à échanger d’autres valeurs pour plus de simplicité.

Les systèmes complets ont tendance à être très complexes.

Cependant, la grande majorité des applications n’utilise souvent qu’une partie du système complexe. Un modèle plus efficace consisterait peut-être à optimiser un processus simple susceptible de satisfaire la majorité des utilisateurs, ainsi qu’à un système parallèle capable de traiter des cas exceptionnels.

 

Tu as besoin de savoir pour qui la simplicité est conçue.

La simplicité peut être conçue pour les clients ou les utilisateurs de tout système.

Dans d’autres cas, il peut être conçu pour faciliter la fabrication ou faciliter la maintenance.

Si ces compromis doivent être faits, précises dès le départ les priorités et assure-toi que tout le monde travaille sur le même objectif de simplification.

 

“Pour obtenir la simplicité, il faut vouloir l’obtenir.

Pour vouloir obtenir la simplicité, vous devez accorder une grande importance à la simplicité.”

– Edward de Bono

 

“La simplicité doit être conçue. Pour concevoir quelque chose, vous devez savoir exactement à quoi vous avez affaire et ce que vous avez l’intention de réaliser.

Tout ce qui existe n’a pas besoin d’être là-bas.“

– Edward de Bono

 

“Modifiez-le si vous le pouvez – recommencez si vous ne le pouvez pas.”

– Edward de Bono

 

“Les concepts sont la façon dont l’esprit humain simplifie le monde qui l’entoure.”

– Edward de Bono

 

“Si la simplicité est une valeur réelle, alors vous devez être prêt à échanger d’autres valeurs réelles afin de gagner en simplicité.”

– Edward de Bono

 

“Une idée puissante qui s’accompagne également d’actions pratiques pour la mise en œuvre de l’idée est plus précieux qu’une idée qui reste dans l’espace théorique.“

– Edward de Bono

 

“La complexité nuit à tout le monde. Donc, la simplicité est l’affaire de tous. Pourquoi ne pas laisser tout le monde aider?“

– Edward de Bono

 

Retrouve ce livre sur Amazon

(liens affiliés)

En anglais,

Version Kindle

 

Version Livre Papier

 

Retrouve aussi ce résumé en PDF,

sa version audio (quand elle sera prête),

et d’autres exclus réservées au membre en cliquant ici.

 

>