Catégories
Notes de lecture Résumés

The Way of Men: résumé en français

Ce livre propose la vision d’une renaissance robuste de la masculinité dans un contexte post-apocalyptique.

Il dit qu’au fond, les vertus de la force physique, du courage, de la maîtrise et de l’honneur ont été perdues.

Pour l’auteur, Jack Donovan, les vertus et la morale civilisée “supérieures“ ne sont possibles que lorsque les frontières d’un groupe sont physiquement sécurisées par des hommes valides.

Selon l’auteur, nous sommes devenus une société masturbatoire de petits plaisirs et de réglementations gouvernementales, évitant les besoins émotionnels des hommes.

La voie des hommes est la voie du gang
Être un homme a toujours signifié être quelqu’un que les autres hommes estiment en tant que tel. Si les suggestions des femmes peuvent jouer un rôle, l’approbation des autres hommes est essentielle.

L’être humain à toujours vécu dans de petits groupes de personnes soudés.

Le périmètre

Sans accès à la technologie moderne, notre masculinité de base est la même. Les choses à l’intérieur du périmètre, du groupe, sont le ~“nous“~. Et les choses à l’extérieur sont ~“eux“~, ~“les autres“~.

Lorsque vous définissez votre groupe, recherchez dans vos compagnons les qualités vertueuses sur lesquelles vous pourrez compter en cas d’urgence. La chasse et le combat sont essentiels pour un tel groupe d’hommes.

En pratique, vous devriez rechercher la meilleure personne pour un poste donné, en mettant de côté l’égalité des sexes et le politiquement correcte.

Pour les situations qui nécessitent la chasse ou le combat, la meilleure personne pour le poste sera probablement un homme, non pas pour des préjugés culturels arbitraires, mais pour des raisons physiques et pratiques. Assurez-vous que tous les membres de votre groupe, hommes et femmes, assument leur propre rôle.

L’auteur nous dit que la colonisation de la frontière américaine a été réalisée par de petits groupes d’hommes, des gangs, qui ont conquis de nouvelles terres.

Les intérêts communs animent les hommes. Ils ont plus de chances de survivre ensemble que séparément.

Les armées sont organisés de la même manière, chaque niveau de la hiérarchie étant décomposé jusqu’à ce que vous arriviez à des groupes de base de quatre membres. Au delà de 3000 membres, tout sentiment de camaraderie diminue.
Les équipes de football américains par exemple, se composent de 53 joueurs, dont seulement 11 jouent ensemble sur le terrain.

La coopération et le commerce peuvent survenir à l’occasion, mais vous devez toujours être conscient que les autres tribus pourraient à tout moment placer leurs propres intérêts avant les vôtres. Pour obtenir tout l’art et la culture de la société moderne, le périmètre doit d’abord être sécurisé, protégeant “ce qui se trouve à l’intérieur du cercle“.

Les vertus tactiques

“La force, le courage, la maîtrise et l’honneur sont les vertus premières des hommes du monde entier“

Les vertus décrites ci-dessus sont si attirantes que même les hommes faibles souhaitent incarner ces traits.

Autrefois, aux confins de l’Empire Romain, les hommes qui le défendaient contre les barbares avaient une vision de la masculinité différente de celle des hommes bien à l’abri au sein du périmètre, ceux restés à l’abri, loin derrière les frontières du périmètre.

Les vertus civilisées ne peuvent exister que si des vertus masculines plus robustes protègent la frontière.

Lors de la chasse et du combat, les hommes autour de vous doivent être forts, surtout lorsque la technologie n’est pas là pour vous aider. Les hommes doivent démontrer des compétences aiguisées en chasse et en combat, avoir du courage et se soucier de leur réputation au sein du groupe.

Vous avez besoin de telles vertus avant de pouvoir embrasser d’autres vertus philosophiques. Ce n’est pas immoral, plutôt amoral (vérité sans jugement).

Les hommes se font concurrence en l’absence de menace extérieure, puis coopèrent pour des objectifs communs partagés. Les sports et les jeux ont évolué pour aider à affiner ces compétences essentielles de compétition.

Sans protection technologique ou policière, les hommes se protègent et se défendent eux-mêmes.

Force

La force physique est au cœur de la masculinité.

La force consiste simplement à exercer physiquement sa volonté sur son environnement. Un homme fort est “tel un fléau capable d’écraser tout sur son passage“, qu’il choisisse ou non d’utiliser cette force. La force physique n’est peut-être pas toujours un avantage dans les temps modernes et luxueux, mais c’est rarement un inconvénient.

Bien qu’il puisse être d’usage d’écrire “plus faible“ entre guillemets pour éviter d’offenser certaines personnes, il est indéniable que biologiquement, les hommes sont physiquement plus forts que les femmes. Les femmes ne sont jamais considérées comme moins féminines si elles sont plus faibles, mais les hommes peuvent être considérés comme moins virils s’ils sont plus faibles.

“La force est l’équivalent physique du pouvoir“

Courage

Le courage implique l’exercice réel de sa propre volonté.
Tous les actes de courage incluent des actes de volonté qui nécessitent un certain risque, une certaine forme de danger ou un échec potentiel.

Se risquer héroïquement pour le groupe prouve sa loyauté envers lui. Toutes les autres formes de courage (comme le “courage intellectuel“ de l’esprit ) ne sont possibles qu’une fois la sécurité physique établie.

Les “batailles courageuses“ que les célébrités traversent avec la maladie, le cancer, ou la fatigue, ne sont pas du courage à proprement parler. Le courage c’est se mettre intentionnellement en danger pour quelque chose, quand rien ne nous y oblige.

Celui qui dirige n’est pas toujours le plus fort. C’est plutôt celui qui a le courage d’assumer le rôle de leader.

Lorsque vous attaquez d’autres groupes et que vous vous demandez s’ils vont répliquer, cette attaque est du courage.
Avoir des c*uilles (ou faire semblant) ne dépend pas nécessairement de la force physique, mais plutôt de la volonté de se battre.

Cette attitude peut être contrefaite (par exemple par le langage corporel). Cette “contrefaçon“ est ce dont les féministes parlent quand elles parlent de “représentation de la masculinité“. Il est facile de le simuler lorsque vous savez que vous serez protégé par les forces de l’ordre ou d’autres hommes forts.

La femme peut sûrement simuler cette attitude aussi, mais son statut n’en dépend pas. De plus, de nombreuses femmes le font en sachant que des chevaliers blancs viendront à leur secours si une altercation physique se produisait.

“Le courage c’est l’esprit qui anime la masculinité“

La maîtrise

Pour les hommes, la capacité à “porter son propre poids“ a toujours été nécessaire. Vous devez être compétent au sein du groupe.

La femme peut réussir plus facilement que les hommes uniquement sur l’attractivité et le charme parce que les hommes s’agiteront pour l’aider, mais peu seraient disposés à aider un homme pleinement développé.

Envoyer les enfants à l’école vise à maîtriser les compétences que le gouvernement juge nécessaires pour survivre. Cependant, le grand état-providence “fait de nous tous des enfants ou des mendiants“, et empêche le développement de l’autosuffisance.

“C’est la volonté consciente de maîtriser notre monde qui différencie les hommes des animaux“

Honneur

L’honneur consiste à avoir du respect et un statut parmi les autres hommes, montrant essentiellement que vous avez suffisamment de force, de maîtrise et de courage.

L’honneur réflexif est la volonté de riposter lorsque vous êtes attaqué. Si vous êtes considéré comme redoutable, vous aurez moins de problèmes avec les autres hommes.

L’honneur culturel traite des définitions que la société donne de l’usage approprié (ou inapproprié) de la violence.

Quand les gens parlent “d’honorer la diversité“, ils ont une telle volonté de dissoudre toute forme de hiérarchie que le mot “honneur“ en perd son sens. “Être gentil“ serait plus approprié.

De nos jours, les gens sont confus au sujet de l’honneur parce que les politiciens disent à chaque personne que son opinion compte, même si son opinion est sans valeur.

L’honneur consiste à maintenir une réputation parmi les autres hommes basée sur la force et les compétences. Les hommes qui n’ont pas de groupe de base, ou qui n’interagissent avec d’autres hommes que devant des femmes, perdent très rapidement leur sens de l’honneur.

“Les gros mecs drôles et les artistes fragiles“ n’ont peut-être pas de force, mais ils construisent et contribuent au groupe pour que les hommes d’action puissent être soutenus.

L’honneur consiste à être doué pour être un homme d’abord, puis dans des temps plus luxueux, être un homme bon (“good at being a man“ vs “being a good man“).

Lorsque les hommes adoptent des comportements efféminés, ils sont rejetés par d’autres hommes pour avoir présenté “une masculinité déficiente et un déshonneur flamboyant“. Leur comportements accentuent des traits que la plupart des hommes ne souhaitent pas représenter: la faiblesse et la soumission.

Afficher ouvertement une faiblesse est déshonorant pour le groupe car cela invite à une attaque extérieure.

Être un homme bon

Les vertus précédentes peuvent sembler “grossières, brutales et non civilisées“.

Pourtant notre culture célèbre indéniablement les méchants virils dans des films comme Fight Club ou Le Parrain par exemple.

Les vertus morales s’appliquent aux deux sexes, donc il s’agit vraiment d’être une “bonne personne“ plus qu’un “homme bon“.

Les universitaires et les féministes modernes discutent de la virilité comme un concept très fluide.

Les hommes qui essaient d’être des “bons hommes“ sont en effet très respectables. Cependant il existe une frontière très mince où vous passez de “utile“ à “utilisé“. Être une “bonne personne“, c’est savoir tempérer l’ambition par la compassion, être viril mais pas trop viril. Cependant, si un concept comme la virilité est si fluide qu’il peut signifier n’importe quoi, il perd rapidement sa vraie signification.

Initialement, l’idée commune à toutes les cultures humaines est que la virilité est en corrélation avec la capacité de bien chasser et de bien se battre. Pour l’analyser sans passion et avec amour, nous séparons “homme bon“ (“being a good man“) de “bon à être un homme“ (“good at being a man“).
Les deux sont importants et la société a besoin à la fois d’hommes d’idées et d’hommes d’action.

La vie moderne a tendance à vouloir mélanger les hommes et les femmes afin que des groupes d’hommes ne se forment pas. L’ONU parle même de surmonter “les stéréotypes désuets de la masculinité“, qui sont repris par les universitaires, souhaitant présenter le genre comme fluide.

Être bon pour être un homme, c’est être un bon chasseur, un bon combattant, et être utile dans les situations d’urgence.

Être un homme bon peut être un objectif valable et respectable, mais cela rend quelqu’un “facile à gérer, tactiquement incompétent“ et en “fait un esclave très bien élevé“.

Un contrôle pour la civilisation

Nos cerveaux sont mieux adaptés aux temps primitifs. Aux temps d’avant que la technologie moderne n’explose.

Un exemple de ça est la quantité d’énergie que nous dépensons à courir après le sexe même ce n’est pas pour la reproduction.

Lorsque nous diabolisons ces instincts naturels, notre “stratégie de survie de base de l’espèce“ est considérée comme “immorale“.

Les groupes internes sont considérés comme une menace pour la sécurité de l’État.

Lorsqu’il n’y a pas d’exutoire physique à la masculinité, la civilisation a tendance à avoir une masculinité “simulée, par procuration et intellectuelle“. Cela comprend les services de police, les sports d’équipe, les jeux vidéo, regarder les autres participer à des sports, étudier les grands hommes de l’histoire, regarder des films d’action, participer à des compétitions sportives, économiques, ou des débats.

La masculinité a toujours été simulée, tout au long de l’histoire, mais cela se répand de plus en plus à mesure que le confort de la société augmente.

Les gens ont tendance à penser que la masculinité est ce pour quoi ils sont les meilleurs. Les ingénieurs pensent que c’est la technologie, les athlètes se concentrent sur la force ou la vitesse et le souci efféminé d’être “plus évolué“, etc.

Alors que les temps modernes mettent davantage l’accent sur la masculinité intellectuelle, cela ne permet pas le type spécifique de fierté qui vient de la concurrence avec d’autres hommes (puisque les femmes peuvent rivaliser aussi bien intellectuellement qu’économiquement avec les hommes).

La masculinité intellectuelle n’est pas un exutoire suffisant ou approprié pour accroître l’honneur masculin. Les garçons sont réprimandés pour avoir des “idées violentes“, pour aimer les histoires violentes et pour être orgueilleux.
Certains sports peuvent être considéré comme “trop dangereux“, les jeux vidéo “trop violents“.

Pour la majorité des gens, la violence n’est jamais la réponse. À moins que cela ne vienne de l’État qui en a le monopole.

En rabaissant et en diabolisant la masculinité, les hommes développent un dégoût d’eux-mêmes. Ils finissent par mépriser leur vraie nature lorsque leurs besoins émotionnels les plus basiques ne sont pas satisfaits.

La Société Masturbatoire des Bonobos

Lorsque la compétition pour les ressources et les femelles est réduite, nous devenons plus comme des bonobos et moins comme des chimpanzés.

Les chimpanzés se concentrent sur l’intérêt sexuel masculin, ont plus de compétition entre mâles et chassent en groupe coordonné.

Les bonobos, par contre, ont un accès abondant à la nourriture et ont une vie de luxures. Ils se détendent toute l’année et si un autre groupe s’accouple avec leurs femelles, ils s’offensent rarement d’être cocu.

Ce n’est ni bon ni mauvais. Ils s’adaptent simplement à leur environnement.

Les humains ont des similitudes à la fois avec les chimpanzés et avec les bonobos. Et pourtant, aujourd’hui, nous ressemblons davantage à des bonobos. Le fait que nous ayons une épidémie d’obésité montre à quel point notre société moderne est devenue insensée.

Même la série Star Trek, dans lequel tous les sexes et toutes les races se tiennent côte à côte pour la paix, “notre rêve le plus féministe et égalitaire“, serait ennuyeux sans conflit.

Nous recherchons de faux risques comme le parachutisme et le saut à l’élastique.

L’avenir du mondialisme passera par quelques gestionnaires financiers contrôlant l’argent du monde, quelques scientifiques chargés d’explorer l’univers, quelques ingénieurs chargés du design, quelques gladiateurs pour divertir les masses et quelques artistes pour nous donner de la créativité.

Cela impliquera “plus de conseils et de sensibilisation“, des étirements collectifs le matin, des réglementations plus strictes et “plus d’obstacles administratifs à franchir pour démarrer votre propre entreprise“.

La masturbation, ça peut être amusant. Mais est-ce tout ce que vous voulez de votre vie?
Masturber votre esprit avec un travail consciencieux et des plaisirs simples que la société vous offre?

“Vous êtes un élément complètement remplaçable dans le grand schéma des choses“

Quel est le meilleur dans la vie?

La véritable “crise de la masculinité“ est en train de trouver l’équilibre entre la “masculinité des origines primitives“ et l’ordre nécessaire à une civilisation.

C’est sans aucun doute merveilleux d’avoir de l’eau courante et propre, et de grandes œuvres d’art. Mais les hommes doivent aussi être testés, physiquement et mentalement.

Lorsque les frontières sont protégées et que les gens sont en sécurité, les femmes ont tendance à conseiller aux hommes d’assumer des rôles plus domestiques. Elles veulent calmer les hommes lorsqu’elles n’ont pas besoin de protection physique.

Personne ne nie que les hommes “peuvent être tendres et nourriciers“ et peuvent aimer. Cependant, ils n’ont pas besoin des politiciens d’élite et des féministes pour leur montrer comment être des hommes.

Les hommes n’ont risqué leur vie pour leur pays afin d’être libres de montrer leurs émotions et pleurer en public. Cela ne profite pas à personne.
Quand les hommes sont passifs, cependant, cela profite aux élites et aux féministes.

La solution est-elle la masturbation, le porno et les gadgets associés?
L’avenir du mondialisme et du féminisme est-il inévitable?
Est-il plus logique et moral de rejoindre “le grand gang institutionnalisé“ de l’humanité? Pour “s’amuser en suivant la réglementation“?

Nous devons trouver un équilibre entre le confort domestique et la masculinité brute. Les hommes ont besoin d’un travail qui en vaille la peine. Les féministes combattent “des modèles de masculinité dépassés“, mais elles ont oublié de le remplacer par quelque chose de mieux.

Les femmes ne sont pas à blâmer, elles servent simplement leurs propres intérêts, comme n’importe qui le ferait.

Le mondialisme a été promu et nos dirigeants sont très heureux de “la magie de l’économie mondiale“, mais cela va à l’encontre de la nature humaine et montre déjà des signes de tension.

Les illusions dont dépend le mondialisme s’effondrent. L’avenir à la Star-Trek commence à paraître improbable. Une fois que les gens auront supprimé leur dépendance émotionnelle envers l’État, le chaos s’en suivra.

“Les guerriers ont toujours su que trop de confort rend les hommes doux“

Comment créer un gang

De nombreux gangs se forment par nécessité et sont en dehors de la loi.

Il n’y a pas d’illusions de la part de l’auteur, les gangs d’aujourd’hui sont dirigés par des hommes vicieux et intègrent la brutalité, le viol et le meurtre.

Mais pour Jack Donovan, le véritable sens d’un gang est “le noyau de l’identité masculine“. Un gang n’est rien de plus qu’une hiérarchie contre les forces extérieures. Vous avez besoin d’un groupe d’honneur masculin pour définir votre sens de l’honneur masculin.

Vous pouvez commencer par Internet, mais sachez que les gens se cacheront sur Internet et qu’il est difficile d’être géographiquement proche.

Votre héritage ethnique ou votre religion peut être un point de départ. Un tel gang doit être entièrement masculin, car les hommes se comportent différemment entre eux lorsqu’une seule femme est présente.

Lire le livre

Achetez le livre sur Amazon (liens affiliés):

The Way of Men, de Jack Donovan. Version Kindle.
The Way of Men, de Jack Donovan. Version Papier.

Ce résumé, les abonnés l’ont reçus en priorité avant d’apparaitre sur cette page.

Entrez votre  meilleure adresse mail ci-dessous et recevez directement dans votre boite mail les conseils et les connaissances applicables pour devenir plus fort Mentalement, Physiquement, et Financièrement


Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Vos données sont privées et le restent.