Think de Guy Harrison [résumé]

Pourquoi tu devrais tout remettre en question

Ce livre nous incite à penser davantage comme des sceptiques et des scientifiques, et moins comme des humains préhistoriques superstitieux.

L’auteur discute de plusieurs sophismes cognitifs courants et nous demande d’exiger des preuves pour tout “fait” qui nous est présenté.

Il passe en revue les croyances superstitieuses courantes comme les fantômes et les ovnis et souligne rapidement le manque de preuves réelles.

Il parle des merveilles que la science a à offrir, comme les 100 milliards de virus que tu tiens dans tes mains lorsque tu écopes un litre d’eau de mer. C’est bien plus merveilleux que la chasse au Bigfoot.

Chapitre 1. Se tenir droit sur une planète en proie à l’imagination

De nombreuses personnes s’accrochent de façon irrationnelle à des croyances non prouvées (mais très probablement fausses). Ce qui “semble” juste et ce qui est vrai sont deux choses différentes.

La science nous a menés sur la lune, et pourtant la persécution des sorcières en Afrique et en Asie à toujours cours à notre époque.

Les sceptiques utilisent la science comme un outil pour trouver la vérité. Tu dois t’efforcer d’écouter les gens, mais ensuite poser des questions difficiles et demander des preuves.

Demande toujours des preuves.

En fait, il est facile d’être sceptique ; ce qui est difficile, c’est de décider de penser comme un scientifique. Aujourd’hui, tu es déjà un peu sceptique (tu ne crois évidemment pas tout). Il suffit d’élargir ce scepticisme.

Ta rate a vraiment besoin d’être revitalisée ? Quel est le problème des rates non revitalisées ? Un sceptique retient ses croyances jusqu’à ce que des preuves soient présentées. Il est prêt à changer d’avis lorsqu’on lui présente de nouvelles preuves. Cela ne l’empêche pas de dire “Je ne sais pas”.

Le scepticisme n’est pas négatif ; il est constructif et optimiste.

Le scepticisme, c’est comme tailler la graisse dans ton cerveau.

La science nous a montré des merveilles bien plus fascinantes que les superstitions ne l’ont jamais fait. La nature déplace des continents géants, alors qui se soucie de ton “médium” local ? Les faux vaisseaux spatiaux extraterrestres ne sont rien comparés aux univers parallèles. Les scientifiques qui recherchent des planètes pouvant accueillir une vie extraterrestre sont bien plus intéressants que les faux fantômes de la chaîne (pseudo)historique. La science nous a donné de merveilleux outils de communication, tandis que les mythes nous donnent de fausses “projections astrales”.

Quand tu es sceptique, tu as du respect pour toi-même car tu ne veux que la vérité entre dans ton cerveau. La science peut se tromper et ne rejette pas les nouvelles découvertes ; elle exige simplement qu’elles soient vérifiées par des preuves. La pensée magique n’a rien produit de tangible dans notre monde ; pourquoi s’y accrocher ?

Tu n’as pas besoin d’être intelligent pour penser comme un scientifique ; tu dois simplement être sceptique. De nombreux scientifiques sont de mauvais sceptiques ; même Newton était sujet à quelques rêveries apocalyptiques superstitieuses.

Chaque fois que quelqu’un expose ses idées, mets-le toujours au défi (sans être impoli) de fournir des preuves, surtout s’il te vend quelque chose !

Par exemple, demande à quelqu’un combien de fois son horoscope était faux, ou parle de l’effet Forer / effet Barnum.

Demande comment le “miracle” selon lequel son cancer a disparu grâce à la prière se compare à toutes les personnes qui sont mortes même en priant.

”Pose de bonnes questions et demande beaucoup de preuves”

Chapitre 2. Rends visite à l’étrange chose qui vit dans ta tête

  • Les souvenirs ont évolué pour ne fournir que des informations fonctionnelles pour te maintenir en vie ; ils n’ont jamais été censés être exacts à 100 %. Nous créons tout le temps de faux souvenirs sans nous en rendre compte. Ta mémoire est comme un bon vieux conteur vieillissant qui a raison parfois, mais qui embellit la plupart du temps.
  • Nous avons tendance à oublier les preuves qui vont à l’encontre de ce que nous voulons croire.
  • Le biais de confirmation est la façon dont nous gravitons vers les choses avec lesquelles nous sommes déjà d’accord.
  • Même notre vue n’est pas précise à 100%. Nos cerveaux ignorent tout le temps les informations à la périphérie.
  • Nous avons évolué pour trouver des modèles de silhouettes de prédateurs ; il était utile de voir des choses qui ne sont pas là car cela nous a permis de rester en vie ! Mais aujourd’hui, nous voyons des motifs même lorsqu’il n’y en a pas.
  • Lorsque tu conduis sur la route, la “cécité d’inattention” est le fait que ton cerveau ne se concentre pas sur la route lorsque tu parles au téléphone.
  • Remets en question toute opinion (la tienne ou celle des autres) et sois toujours prêt à changer d’avis à la lumière de nouvelles preuves.

”Ne jamais vaciller d’une croyance, quoi qu’il arrive, est une erreur. “

Chapitre 3. Guide du penseur sur les affirmations inhabituelles et les croyances bizarres

Ce qui est populaire n’est pas forcément vrai. Par exemple, il aurait été très impopulaire, il y a quelques centaines d’années, de discuter de la façon dont la lave en fusion sous le sol fait dériver les continents. Il n’y a pas besoin de croire à la magie ou aux ovnis quand la science nous offre des phénomènes fous comme l’intrication quantique.

Voici des croyances courantes qu’un bon sceptique remettrait en question :

OVNIs :
La NASA et les astrobiologistes cherchent de la vie en dehors de la Terre ; les ovnis n’ont tout simplement aucune preuve en dehors des récits de témoins oculaires. Et la mémoire des humains est notoirement mauvaise.

Médecine alternative :
Il s’agit d’une fausse croyance extrêmement populaire aux conséquences potentiellement dangereuses. Des parents ont tué leurs enfants en leur refusant une médecine basée sur la science. Même Steve Jobs a été sujet à cette folie et a reconnu que ses propres croyances en matière de médecine alternative l’avaient condamné.

Les médicaments homéopathiques en sont un exemple. Le fait qu’une chose soit “naturelle” ne la rend pas nécessairement sûre ou efficace. Si un médicament fonctionne, il ne devrait pas y avoir de problème à le soumettre à des essais scientifiques.

La médecine alternative devrait plutôt être appelée “médecine non prouvée”. Un bon sceptique ne nie pas que cela puisse fonctionner. Il exige simplement des preuves.

Les fantômes :
Il n’y a pas de preuve de l’existence de fantômes à part, encore une fois, les récits de témoins oculaires. Les sons non identifiés sont, simplement, des sons non identifiés.

La science peut nous offrir la possibilité d’êtres extradimensionnels, les chasseurs de fantômes, eux, nous offrent des émissions de télévision truquées.

Enlèvements par des extraterrestres :
4 millions d’Américains croient en de possibles rencontres avec des extraterrestres. Les humains sont excellents pour créer de faux souvenirs et construire des histoires. Mais sans preuve, il n’y a aucune raison d’y croire.

Bigfoot & Cryptozoologie :
Quand il y a une espèce que vous souhaitez voir exister, et que vous cherchez des preuves, vous n’êtes pas un très bon sceptique.

16% des adultes américains croient que Bigfoot est probablement réel. Le fait est que pour maintenir une population, il faudrait plusieurs centaines d’individus, et pourtant nous n’avons trouvé aucun corps.

La science fournit chaque jour de nouvelles espèces pour notre plus grande curiosité. Il n’y a aucune raison de chercher celles qui n’ont pas de preuves.

Les médiums :
En termes très simples : cold reading, mentalisme.
Il n’y a aucune preuve des capacités psychiques.

Pendant plusieurs décennies, l’illusionniste James Randi à proposer un prix de 1 million de dollars à quiconque peut prouver l’existence de capacités psychiques ou de perception extrasensorielle (le One Million Dollar Paranormal Challenge). Aucun des 1000 médiums qui ont tenté le coup n’ont put remporter le prix.

Le crash de Roswell :
Les preuves du crash d’un appareil en 1947 portent sur “une quantité considérable de scotch et de ruban adhésif avec des fleurs imprimées dessus”. Ce n’est devenu un phénomène national que dans les années 70 quand la frénésie extraterrestres à prit une ampleur irrationnelle.

Tout les débris provenaient très probablement du Projet Mogul, dans lequel le gouvernement essayait de créer des dispositifs d’écoute secrets fixés à des ballons météorologiques. Il n’y a eu aucun témoignages de corps extraterrestres en 1947.

Théories de la conspiration :
Ces théories ont plus de chances d’être vraies car elles se situent fermement dans le domaine de la réalité. Elles sont certainement plausibles, car des criminels peuvent organiser certains événements.

Cependant, malgré notre amour pour les histoires, nous devons simplement exiger des preuves tangibles de ces théories avant de les accepter comme des faits.

Astrologie :
Elle est apparue il y a des milliers d’années, lorsque les premiers humains étaient fascinés par les étoiles.

  • Comment la (gravité ?) de Jupiter affecte-t-elle exactement votre vie amoureuse ?
  • Avez-vous tenté une expérience aléatoire pendant un mois, dans laquelle vous lisez des prédictions au hasard, et vérifiez si votre signe est plus précis que les autres ?
  • Êtes-vous sûr de vous souvenir de toutes les fois où votre horoscope était faux ?
  • Avez-vous déjà entendu parlé de Bertram Forer et de son expérience ?

Les miracles :
Les miracles peuvent sûrement se produire. Mais un bon sceptique demanderait s’il existe des preuves que les événements miraculeux se produisent plus souvent que ne le voudrait le hasard.

Même si cette chance est d’une sur un milliard, en moyenne 7 personnes en feraient l’expérience.

La théorie des anciens astronautes
Il n’y a aucune preuve que nous ayons été visités par des extraterrestres antiques. Les hommes préhistoriques étaient très probablement capables de construire les pyramides en utilisant les outils de leur époque.

Les humains existent depuis 200 000 ans, et nous avons eu 195 000 ans avant la construction des pyramides pour apprendre à construire des structures à grande échelle.

Fin du monde :
Il n’y a aucune preuve que des codes bibliques secrets prédisent la fin du monde.

Notre soleil finira par s’éteindre, c’est certains. Mais c’est dans 4 milliards d’années (!), et nous aurons probablement évolué pour y faire face, ou créé une technologie pour l’arrêter.

Le canular de l’alunissage :
Nous aimons les grandes histoires. Mais les humains sont allés sur la lune 6 fois en tout. Il aurait été plus difficile de le simuler !

Et si vous écoutez les véritables astronautes qui se sont posés sur la lune, vous abandonnerez très probablement votre fantasme de canular.

Nostradamus :
Ses plus grands partisans font référence à une prophétie dans laquelle il est question de “bêtes sauvages” qui traversent une “rivière”, près du “Hister”.

Il est sûrement possible qu’il ait prédit l’avenir et parlé d’”Hitler”. Mais il est plus probable qu’il se référait à la Hister, le Danube.

Expériences de mort imminente :
Les sceptiques ne s’opposent pas à l’idée d’une expérience de mort imminente, ils veulent simplement en avoir la preuve.

Lorsque les faux souvenirs sont courants, et lorsque notre cerveau peut produire une vision en tunnel par lui-même, il n’y a aucune preuve de ces expériences.

Triangle des Bermudes :
Si la marine américaine ne s’inquiète pas d’y envoyer des milliards de dollars d’équipement, alors toi et moi ne devrions pas trop nous en inquiéter.

Atlantide :
Sans aucune preuve archéologique crédible, il n’y a aucune raison d’y croire. La principale source est Platon, qui a parlé d’une “cité-état trop militariste” dans l’une de ses histoires (probablement fictives).

Zone 51 :
L’US Air Force dépense environ 100 millions de dollars par jour dans cette zone pour développer de nouvelles technologies aéronautiques. Il est plus que probable que les personnes à proximité ont vu un nouvel avion que le gouvernement était en train de développer, et l’ont pris pour un OVNI.

Revendications religieuses extraordinaires :
Personne ne dénonce le rôle de la religion ou la possibilité de Dieu(x). Mais lorsque de nouvelles preuves scientifiques viennent démontrer que la terre n’a pas 6 000 ans, les gens doivent s’assurer qu’ils ne nient pas ces preuves.

Chapitre 4. Les soins et l’alimentation adéquats d’une machine à penser

Afin d’améliorer notre scepticisme, nous devons bien traiter notre cerveau. Tout le reste de notre corps peut être remplacé, mais notre cerveau, c’est nous.

Nous prenons des cachets lorsque notre cerveau est triste, et consommons de la caféine en excès lorsque notre cerveau est fatigué. Nous détestons notre cerveau lorsque nous échouons à une question d’un entretien, plutôt que de croire que notre cerveau a besoin de plus de connaissances.

Tu dois prendre soin de ton cerveau. Nos cerveaux humains ont conquis le monde entier au cours des 200 000 dernières années !

”Les cerveaux adultes doivent aussi explorer, expérimenter et apprendre. S’il ne le fait pas, il dépérit et s’affaiblit“

  • Le régime alimentaire est essentiel au bon fonctionnement du cerveau. Au lieu de nous inquiéter de la façon dont notre régime alimentaire affecte notre corps, nous devrions nous inquiéter de la façon dont il affecte notre cerveau ! Cela ne doit pas être compliqué avec des régimes à la mode : mange des légumes à feuilles et ne mange pas trop.
  • Il a été démontré que l’exercice (ne serait-ce que se tenir debout au lieu de s’asseoir) est vital pour le bon fonctionnement du cerveau. Nous avons évolué en marchant et en courant, et le fait de rester assis dans un box toute la journée nous amène à avoir des performances inférieures à notre maximum, luttant ainsi contre notre nature évoluée.
  • Il est nécessaire de faire suffisamment d’exercice pour éliminer le brouillard mental. 20 minutes par jour peuvent suffire, même s’il ne s’agit que de marcher.
  • Le sommeil est un élément essentiel de l’hygiène du cerveau. Nous ne savons pas exactement ce que fait le cerveau pendant le sommeil, mais il est sûrement actif. Un sommeil insuffisant augmente le risque d’une série de maladies, des maladies cardiaques au diabète.
  • Engage constamment l’activité de ton cerveau en lisant des livres ou en voyageant. “Lire, c’est comme emmener son cerveau travailler ou se baigner… Le cerveau fait un entraînement vigoureux et unique en son genre en lisant”.

Chapitre 5. Si peu de choses à perdre et un univers à gagner

Les gens ne souhaitent pas renoncer à leurs croyances mythiques, très probablement parce qu’ils ont peur de trouver la vie peu agréable, dénuée de sens, stressante ou vide, et leurs croyances les aident à faire face. Nous sommes esclaves de nos croyances irrationnelles, la “couverture chaude de la superstition”.

Cependant, beaucoup ne réalisent pas les merveilles que le scepticisme et la science ont à offrir. L’univers réel n’est pas forcément une pilule amère ; on peut le considérer comme un parc d’attractions pour ton esprit. Par exemple :

  • Les astrobiologistes étudient comment la vie sur d’autres planètes a pu évoluer. Peut-être comme des animaux ici, ou peut-être un brouillard d’énergie organique intelligent ; tout cela est possible dans le domaine de la science.
  • Au lieu de chercher des monstres mystérieux, réalise qu’il y a des microbes qui rampent sur ta peau et qui vivent dans ta maison en harmonie avec toi.
  • Un microbe, Desulforudis audixviator, ne vit près d’aucune autre matière organique ; ils survivent uniquement grâce aux radiations des roches voisines. Ils chevauchent des courants de jet dans l’atmosphère et atterrissent dans des endroits sombres.
  • Il y a des milliers d’espèces de microbes qui chevauchent nos courants-jets atmosphériques, s’accouplant à 30 km au-dessus de l’air. Il est possible que cette “autoroute” ait une influence considérable sur le temps qu’il fait dans le monde.
  • Un seul litre d’eau de l’océan contient 100 milliards de virus. Les virus sont la base organique de l’océan. Ils tuent chaque jour 20 % de la vie océanique, ce qui permet une nouvelle régénération. Ils affectent aussi considérablement la composition de l’atmosphère de la Terre.
  • Il n’y a que 10 trillions (1 trillion = 1 milliard de milliard) de cellules humaines dans ton corps. Il y a 100 trillions de cellules non humaines dans ton corps.
  • Il y a plus de planètes dans l’univers connu que tu ne peux l’imaginer (300 milliards x 200 milliards).

Les humains ont le potentiel d’embrasser un sentiment d’illumination scientifique qui peut provenir à la fois de la compréhension de notre univers fou, et de l’invention d’une technologie folle. Pourtant, les croyances superstitieuses nous retiennent. Nous perdons des milliards de dollars chaque année à cause d’une réflexion bâclée. Si nous allons sur Mars, allons-nous être l’espèce qui chasse les fantômes martiens ?

Chacun de nous doit choisir d’être un scientifique sceptique qui observe les vraies merveilles de l’univers, ou de s’accrocher à des croyances magiques sans preuve.

”Cela ne nous servira pas à grand-chose de construire le monde moderne de nos rêves s’il n’est pas habité par des gens modernes”

Il est temps de te concentrer sur l’essentiel : L’action

Inscris-toi maintenant pour recevoir ces leçons, conseils, promos, et d’autres avantages, ...
(et recevoir le Bonus du moment)

Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Tes données sont privées et le restent.
Publié le
Catégorisé comme Résumés