La caféine te réveille-t-elle vraiment ?

Beaucoup d’entre nous comptent sur notre tasse de café ou de thé du matin pour nous réveiller et nous sentir plus alertes dès le levé. 

Cela peut nous aider à dissiper le brouillard de l’inertie du sommeil qui nous suit généralement pendant un certain temps après avoir dormi et il a été démontré dans des études que la caféine améliore la mémoire, la concentration et même la santé du cerveau à long terme.

Et pourtant, malgré tout cela, la caféine est aussi une chose sur laquelle on nous dit souvent de ne pas trop compter. 

On nous dit que la caféine est mauvaise pour nous et qu’elle crée une dépendance. 

Alors quelle est la réalité ?

Devons-nous l’utiliser pour nous réveiller ? 

Ou est-ce que nous causons plus de mal que de bien ?

Comment fonctionne la caféine

Un bon point de départ est d’examiner précisément ce que la caféine fait au corps. 

Essentiellement, les effets de la caféine se produisent parce qu’elle est capable de remplacer une substance appelée adénosine. La caféine et l’adénosine sont moléculairement très similaires et cela signifie que lorsque tu as plus de caféine dans le sang, ton corps la confond avec l’adénosine. 

Cela permet ensuite à la caféine de se lier aux récepteurs d’adénosine, ce qui l’empêche d’être efficace. C’est comme mettre une fausse clé dans la serrure pour que la vraie clé ne puisse pas entrer.

Pour comprendre ce que fait la caféine, nous devons donc découvrir ce qu’elle empêche l’adénosine de faire. 

Et la réponse facile : Elle empêche l’adénosine de nous faire sentir groggy et somnolent. 

L’adénosine est un sous-produit du processus énergétique dans le cerveau et donc plus nous sommes éveillés et plus nous utilisons notre cerveau, plus l’adénosine s’accumule. 

L’adénosine est un neuroinhibiteur, ce qui signifie qu’elle réduit l’activité des cellules du cerveau et les rend moins susceptibles de se déclencher. C’est pourquoi nous pouvons à peine réfléchir à la fin de la journée et avons besoin d’aller dormir.

Lorsque tu consommes de la caféine, elle inverse cet effet et nous fait nous sentir plus éveillés et alertes. Cela déclenche ensuite une cascade d’autres neurotransmetteurs dans le cerveau associés à l’éveil et à l’attention comme la dopamine (le neurotransmetteur de la motivation), comme la norépinéphrine (un analogue de l’adrénaline) et comme le cortisol.

La bonne et la mauvaise

La bonne nouvelle est donc que la caféine te réveille vraiment et qu’elle te rend vraiment plus concentré. 

La mauvaise nouvelle, c’est qu’à bien des égards, la caféine agit comme du “stress dans une tasse“ : elle déclenche la libération de neurotransmetteurs excitateurs qui sont normalement associés à la réponse “combat-fuite“ et c’est pourquoi nous nous sentons anxieux et voyons notre rythme cardiaque augmenter. 

Ce n’est pas bon si tu es quelqu’un qui est déjà stressé au travail et cela signifie que parfois la caféine est la dernière chose dont tu as besoin.

L’autre problème c’est que cela peut provoquer des changements dans le cerveau qui te rendent dépendant de la caféine. C’est de là que viennent les symptômes de manque et c’est pourquoi certaines personnes ont réellement besoin de ce café avant de pouvoir se réveiller.

Alors que dois-tu faire ? Tout dépend de ta biologie et de tes habitudes personnelles. Essaie juste de ne pas trop dépendre de ton café pour mieux gérer ton énergie !

>>> Énergie++

Il est temps de te concentrer sur l’essentiel : L’action

Inscris-toi maintenant pour recevoir ces leçons, conseils, promos, et d’autres avantages, ...
(et recevoir le Bonus du moment)
Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Tes données sont privées et le restent.
Publié le
Catégorisé comme emails