La visualisation

Cet article est un extrait offert de Motivation illimitée: Comment maintenir sa motivation à long terme et gagner à tous les coups , disponible gratuitement sur cette page.
~~~

Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous êtes motivé pour vos objectifs majeurs et que se passe t-il lorsque vous ne l’êtes pas?

Comment certaines personnes sont-elles capables de surmonter les distractions de la faim, de l’anxiété et de l’inconfort et de travailler, quoi qu’il arrive, vers leurs objectifs?

La raison pour laquelle notre motivation est flexible, c’est que notre cerveau et notre corps ne connaissent pas la différence entre ce qui se passe dans le monde réel et ce qui se passe dans notre esprit. 

Fondamentalement, le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire.

En d’autres termes, nous pouvons utiliser la visualisation pour dire à notre cerveau qu’il y a une menace ou un grand bénéfice à travailler sur tel ou tel objectif. 

Cela peut devenir si réel pour lui, qu’il va libérer un énorme flot d’hormones.

Par exemple, imaginez que vous croyez vraiment qu’il y a un meurtrier devant votre fenêtre en ce moment. 

Il n’y en a pas (!), mais le fait même que vous croyez qu’il existe, signifie que votre corps va être inondé d’adrénaline, de cortisol et d’autres hormones liées au stress. Vous ferez l’expérience d’une réponse physiologique qui vous fera trembler. 

Vous n’aurez aucun problème à vous motiver pour aller vérifier à l’extérieur, ou à vous cacher sous les couvertures !

En psychologie cognitive il existe une théorie appelée cognition incarnée

Ce concept nous dit que nous réfléchissons en utilisant la visualisation, nos sensations et nos émotions afin de comprendre le monde.

Qu’est-ce que cela veut dire? 

Eh bien, il fut un temps, les scientifiques croyaient en quelque chose appelé le“mentalais“

Selon le philosophe Américain Jerry Fodor, il s’agirait du langage mental. Une sorte de “code machine“ universel du cerveau humain. 

Les scientifiques voulaient comprendre comment les humains pouvaient tirer un sens de la conversation et du langage parlé / écrit.

Comment cela se passe-t-il? 

En quoi “traduisons-nous“ cette langue pour la comprendre? 

Impossible de trouver une réponse, donc le mentalais a été suggéré comme une possibilité.

La cognition incarnée suggère qu’il n’y a pas de code machine universel et qu’au lieu de cela, nous comprenons le sens et le langage en les reliant à nos propres expériences physiques. Nous jouons la petite mélodie de ce que nous lisons ou écoutons, en utilisant nos propres sens et notre propre corps pour le comprendre.

Ainsi, quand quelqu’un vous dit qu’il a marché à travers les bois, vous le comprenez en visualisant les arbres et en vous rappelant la sensation des feuilles et des branches qui craquent sous vos pieds. 

Lorsque vous discutez de mathématiques, vous les comprenez en reliant cela à vos propres expériences avec les quantités et les objets.

Notre compréhension est acheminée dans notre expérience physique (même si vous n’êtes pas consciemment lucide de ce qui se passe).

Les scintigraphies cérébrales semblent confirmer cette théorie, ou du moins la soutenir.  

Elles montrent que lorsque nous entendons une histoire ou que nous pensons à quelque chose, des zones de notre cortex moteur et des cortex sensoriels s’illuminent comme si nous les utilisions.

En ce qui concerne le cerveau, il y a peu de différence entre se visualiser marcher dans les bois et vraiment marcher dans les bois. D’un point de vue cognitif, l’expérience est très similaire, et en tant que telle, la réponse hormonale est également très similaire !

De même, lorsque vous avez du mal à vous lever le matin, vous aurez un éclair de lucidité lorsque vous penserez aux répercussions. Vous pourriez très brièvement vous imaginer licencié, honteux et sans rentrées d’argent. 

Et c’est aussi réel que cette sensation de confort au lit.

C’est ainsi que vous pouvez vous motiver à faire quelque chose. 

Lorsque vous pensez à ce qui pourrait être gagné en travaillant sur votre physique, ou en écrivant ce livre, ou en travaillant sur votre entreprise, vous visualiserez ce point final (encore une fois, cela peut arriver inconsciemment). Cela peut libérer une énorme quantité de dopamine (l’hormone de récompense), qui contrôle la motivation et le comportement axé sur les objectifs.

Cela activera alors un modèle d’activité dans le cerveau appelé réseau de saillance. C’est la partie du cerveau qui nous amène à changer l’attention d’une chose à une autre, et à maintenir cette concentration. 

Ce réseau est composé 

  • Du réseau de contrôle exécutif (contrôle conscient de l’attention et de la motivation) 
  • Et du réseau d’attention dorsale (réponse réflexive aux stimuli). 

L’une des zones cérébrales clés impliquées dans cela est appelée le cortex cingulaire antérieur. Lorsque cette partie du cerveau est endommagée, cela peut laisser une personne sans aucune attention ni motivation. Elle trouvera impossible de se concentrer sur des tâches particulières, et finir par devenir complètement apathique!

~~~
PS: le programme complet, est sur cette page

Il est temps de te concentrer sur l’essentiel : L’action

Inscris-toi maintenant pour recevoir ces leçons, conseils, promos, et d’autres avantages, ...
(et recevoir le Bonus du moment)

Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Tes données sont privées et le restent.