The intelligent entrepreneur de Bill Murphy [résumé]

The intelligent entrepreneur : “How Three Harvard Business School Graduates Learned The 10 Rules of Successful Business“, de Bill Murphy

Comment trois diplômés de la Harvard Business School ont appris les 10 règles de la réussite en affaires.

Ce résumé contient des liens affiliés Amazon.

Le journaliste Bill Murphy a suivi trois entrepreneurs sortis de la Harvard Business School :

Lieutenant Christopher Michel, fondateur de military.com
Chris a conquis les gens autour de lui grâce à sa détermination et à son charme. Son attitude peut-être définie par : “Je m’engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour réussir“.



Marla Beck, fondatrice de bluemercury
Elle a acquis la réputation d’être confiante, intelligente et ambitieuse.
L’un de ses premiers chefs d’équipe a été impressionné par sa résilience.

Et Marc Cendella, qui a fondé TheLadders.com
Il a fait de bonnes affaires en développant de bonnes relations.
Il a su gardé les yeux ouverts et utilisé son cerveau.

L’auteur en a tiré dix leçons importantes pour la réussite entrepreneuriale.

Introduction

L’auteur, Bill Murphy, est un journaliste qui a suivi trois entrepreneurs de la Harvard Business School. Il s’est assuré de ne suivre que les entrepreneurs qui ont obtenu un succès financier important.

Pour ce livre, il a choisi d’avoir des chapitres en nombre impair pour décrire l’histoire des entrepreneurs. Les chapitres pairs décrivent une leçon tirée du chapitre précédent. Ainsi, par souci de concision, ne seront résumés que les leçons des chapitres pairs. Je vous laisse le soins d’acheter le livre si vous souhaitez lire les histoires et anecdotes des chapitres impairs.

Chapitre 2 : L’esprit d’entreprise peut s’apprendre

Pour la plupart des gens, l’esprit d’entreprise est considéré comme un combo de chance, de ténacité et de passion. Pourtant, à un moment donné, les entrepreneurs présentés ici ont tous réalisé que leur succès entrepreneurial n’était pas dû à la chance, mais plutôt à des compétences qui pouvaient être apprises et enseignées.

Les entrepreneurs ont besoin d’un mélange unique de courage, de caractère et de foi. Statistiquement, ils finissent par être plus heureux et plus “sains“ dans la vie. Et surtout, ce ne sont pas les petits changements progressifs qui motivent les entrepreneurs.

Ils sont plutôt motivés par des changements importants dans le monde, qui peuvent même entraîner la création de nouveaux marchés.

Processus entrepreunarial :

  1. Évaluer l’opportunité
  2. Évaluer les ressources nécessaires
  3. Acquérir la ressource
  4. Gérer l’entreprise
  5. Récolter la valeur

Pourquoi la société a-t-elle besoin d’entrepreneurs ?
Nous avons besoin de penseurs, de preneurs de risques, de créateurs et de bâtisseurs. Nous avons besoin de personnes ambitieuses qui se mettront en jeu pour créer de véritables entreprises qui apportent une valeur ajoutée et créent des emplois. Ils résolvent des problèmes difficiles et inventent des industries entièrement nouvelles.

Les DIX REGLES CLES

  1. Prendre l’engagement
  2. Trouver un problème, puis le résoudre
  3. Penser grand, penser nouveau, penser encore
  4. Vous ne pouvez pas le faire seul
  5. Vous devez le faire seul
  6. Gérer le risque
  7. Apprendre à diriger
  8. Apprendre à vendre
  9. Persister, persévérer, vaincre
  10. Jouer pour la vie


Chris Michel

Chapitre 4 : Prendre l’engagement

Vous ne pouvez pas attendre l’inspiration. Il faut la poursuivre avec un club.
Jack London

Les autres connaîtront probablement un certain succès au début de leur vie, pendant que vous serez occupé à vous débrouiller pour faire croître votre entreprise, ce qui peut être frustrant pour un entrepreneur.

Mais un entrepreneur doit respecter son engagement. Le stress sera énorme. D’autres personnes et obligations dans la vie personnelle de l’entrepreneur se disputeront inévitablement son temps et ses ressources. Pourtant, les entrepreneurs présentés dans ce livre ont fait preuve d’un courage et d’une confiance incroyables.

À un moment donné de leur parcours, chacun d’eux a pris la décision consciente de s’engager pleinement sur leur voie.

  • L’une des leçons les plus importantes pour une startup est “DROOM“ : “Don’t Run Out Of Money“, littéralement “Ne pas être à court d’argent“.

L’argent ne sert pas seulement à acheter des ressources pour créer un produit, mais aussi à acheter du temps.

  • Une grande idée ne suffit pas pour réussir. Il faut une grande exécution et la capacité de lancer rapidement de nouvelles idées afin de s’adapter à des circonstances changeantes.
  • Vous devez reconnaître qu’en tant qu’entrepreneur, vous êtes par nature un vendeur.
  • Les entrepreneurs qui ne planifient pas leur succès peuvent tout aussi bien planifier leur échec.
  • Les entrepreneurs doivent développer leur capacité à se créer eux-mêmes.
  • Une fois que l’on s’engage pleinement dans la voie de l’esprit d’entreprise, le contexte change et l’on se demande “Pourquoi pas ?“ au lieu de “Pourquoi ?“.

“… le plus grand risque était le danger de devenir médiocre“

Pour Marla, Chris et Marc : une fois qu’ils ont pris l’engagement de créer leur propre entreprise, ils ont constamment réfléchi à la manière dont le monde qui les entoure pouvait être amélioré.

Ils ont commencé à se concentrer sur un problème qu’ils voulaient résoudre. Et ce n’est qu’ensuite qu’ils ont commencé à chercher la solution.

Chapitre 6 : Trouver un problème, puis le résoudre

  • L’une des erreurs les plus courantes c’est de commencer par la solution, puis d’essayer d’adapter cette solution à un problème.

Cette méthode mène inévitablement à l’échec.

  • De nombreux étudiants en écoles de commerce croient à tort que les connaissances générales sont applicables à n’importe quelle industrie. Ils ne prennent donc pas la peine d’apprendre les subtilités d’une industrie donnée.
  • Il y a un certain mérite à être salarié avant de devenir entrepreneur pour découvrir ses intérêts et ses compétences.
  • Après plusieurs lancements réussis, les serials entrepreneurs peuvent développer la compétence d’identifier et exploiter de “nouveaux marchés prometteurs“.

Ils sont également capables de s’adapter rapidement avant de s’enliser dans une idée foireuse.

“…le cas classique de trouver une idée intelligente et de chercher ensuite le problème qu’elle allait résoudre“

Chapitre 8 : Pensez grand, pensez nouveau, pensez encore

Ce n’est pas ce que vous regardez qui compte, c’est ce que vous voyez.
Henry David Thoreau

Devenir chef d’entreprise implique des émotions très fortes, mais aussi un stress et une pression incroyables. Si vous ne faites rien, la peur de l’échec vous consumera.

Pour combattre la peur de l’échec, vous devrez parfois mettre vos oeillères et aller de l’avant. La détermination et le feu intérieur pourront vous aider à persévérer dans ces luttes inévitables.

  • Dans l’esprit d’un entrepreneur, l’idée de ne pas voir grand est ridicule.
  • Une fois que vous comprenez et intériorisez le fait que les autres entrepreneurs à succès ne sont que d’autres êtres humains avec une idée (comme vous), vous devez vous demander “Pourquoi pas moi ?“
  • Les difficultés vous poussent à relever des défis toujours plus importants.
  • Les gens utilisent “l’expérience“ comme une excuse pour échouer.
  • Les entreprises qui ne parviennent pas à innover en permanence dépérissent et meurent inévitablement.
  • L’innovation peut concerner une nouvelle technologie, mais elle peut aussi être un nouveau modèle commercial.
  • Attention à ne pas confondre “voir grand“ et “surcompliquer“ l’idée.

“Il ne lui est jamais venu à l’esprit de réduire sa vision ou d’être “réaliste“, même lorsqu’elle (Marla Beck) était confrontée à une concurrence redoutable et qu’elle n’avait pas grand-chose à montrer pour ses efforts“

Chapitre 10 : Vous ne pouvez pas le faire tout seul

Le changement crée des opportunités sans précédent. Mais pour en profiter pleinement, il faut se concentrer sur l’équipe. Les équipes gagnent.
John Doerr

Les investisseurs se soucient généralement autant de l’équipe que de l’idée. Ils considéreront l’équipe de direction comme un élément majeur pour décider d’investir ou non.

D’autres personnes (conseillers, employés, cofondateurs, etc.) peuvent être nécessaires pour franchir le palier suivant. Les entrepreneurs doivent reconnaître leurs propres forces et faiblesses et les compléter avec d’autres coéquipiers.

  • Les entrepreneurs qui réussissent sont généralement un mélange unique d’idéalisme créatif et d’esprit analytique impartial.
  • Les fondateurs doivent idéalement avoir de grandes idées, avec la diligence nécessaire pour les réaliser.
  • Les gens sont attirés par l’enthousiasme et la passion des entrepreneurs. Cette passion est le meilleur outil réseau d’un entrepreneur.
  • La concurrence en business est cruciale. Elle incite l’entrepreneur à améliorer ses compétences et l’oblige à être plus innovant.
Marla Beck

Chapitre 12 : Vous devez le faire seul

Paradoxalement au chapitre 8 dans lequel l’auteur nous dit qu’on ne peut pas le faire tout seul, il falloir aussi se préparer à des moments de “solitude“.

Le parcours d’un entrepreneur va comporter d’énormes défis d’assurance et de confiance en soi. Les relations de couple tendues, les dettes et crédits importants et les adversaires pas toujours biens intentionnés seront monnaie courante.

De nombreux entrepreneurs doivent aussi faire face au défi psychologique d’être considérés comme un perdant si leur entreprise ne réussit pas.

Pour relever ces défis, il faut faire preuve d’une quantité démesurée d’entêtement et de confiance en soi. En business, les montagnes russes émotionnelles sont extremes, il faut avoir le coeur bien accroché et les reins solides.

Doute de soi et solitude sont le lot de tout entrepreneur, votre confiance en vous et votre courage doivent suffire à dissiper ces doutes. De tels défis, et la ténacité requise pour les surmonter sont une barrière à l’entrée. Seuls les plus solides résistent.

  • Si l’entrepreneur ne croit pas pleinement en son idée, il aura du mal à convaincre les investisseurs et les clients de l’idée.
  • Un entrepreneur doit apprécier le processus de création, tout en étant extrêmement diligent et organisé.
  • L’entrepreneur doit apprendre à équilibrer les responsabilités que représentent ce voyage en solitaire tout en étant un bon joueur d’équipe.
  • Si vous cherchez des défauts dans le business plan d’une startup, vous les trouverez. C’est risqué de trop analyser, tous ces risques peuvent vous paralyser.

Chapitre 14 : Gérer les risques

L’un des grands mythes qui entourent les entrepreneurs est qu’ils sont des chercheurs de risques. Toute personne saine d’esprit veut éviter les risques.
Professeur William Sahlman, Harvard Business School

Contrairement ce que pensent la plupart des gens, la majorité des entrepreneurs ne recherchent pas le risque à tout prix. À long terme, l’esprit d’entreprise n’est pas nécessairement plus risqué que d’accepter un emploi “stable“.

Un emploi salarié peut signifier que vous passez à côté de grandes opportunités. Il est parfois plus risqué de ne pas s’engager dans une start-up, si celle-ci est vraiment prometteuse.

  • Le momentum peut donner à un entrepreneur l’énergie de faire face à un risque financier énorme et, généralement, à une dette personnelle considérable.
  • Les entrepreneurs doivent savoir s’adapter pour reconnaître les opportunités qui ne correspondent pas à leur vision initiale de leur produit.
  • Certains entrepreneurs apprécient le défi initial de créer à partir de rien.
  • À un moment donné, presque tous les entrepreneurs ont du mal à se motiver le matin pour faire face aux difficultés émotionnelles de la journée.
  • Les entrepreneurs ne recherchent pas le risque, mais ont plutôt “un sens exagéré de leurs propres capacités“.
  • Les entrepreneurs doivent être extrêmement prudents pour ne pas prendre trop de risques. Ils doivent apprendre la frugalité financière avec la trésorerie de leur start-up, de peur d’être à court d’argent.
  • Lorsque vous évaluez une nouvelle boite, prenez en compte tous vos atouts, y compris votre passion, votre expérience et votre réseau personnel.

Chapitre 16 : Apprendre à diriger

Diriger, c’est amener quelqu’un à faire ce qu’il ne veut pas faire, pour réaliser ce qu’il veut réaliser.
Tom Landry

Comment apprendre à diriger ?

  1. Comment communiquez-vous ? Êtes-vous à l’écoute ?
  2. Votre vision est-elle claire ? Si vous ne pouvez pas formuler une vision pour votre entreprise ou si vous doutez de votre capacité à faire et à tenir des promesses, vous n’êtes certainement pas prêt à réaliser votre rêve de devenir entrepreneur.

  3. Pouvez-vous mettre votre ego de côté ? Êtes-vous un homme à grandes idées ou un homme qui fait avancer les choses ? Êtes-vous prêts à vous retirer et à déléguer si nécessaire ?

  4. Que voulez-vous vraiment faire ?

    Le leadership consiste à organiser les gens et à les motiver à travailler ensemble vers un objectif commun. Le revers d’un bon leadership est la capacité à vendre.

    Vous pensez peut-être que le lancement d’une entreprise est une question d’innovation, mais la vérité c’est qu’il est tout aussi important d’apprendre à persuader les gens que votre idée est aussi ingénieuse et précieuse que vous le pensez.

    La qualité de votre entreprise dépend de celle de son meilleur vendeur.

  • Les entrepreneurs doivent apprendre et étudier en permanence le commerce, la gestion et la vente par la lecture.
  • Lorsque vous recevez l’offre d’un investisseur, le fait de la présenter à d’autres investisseurs change la donne : ce sont eux qui se disputeront désormais votre attention.
  • Faire face à de réelles difficultés et à l’adversité est essentiel pour devenir assez fort pour réussir.
  • Les dirigeants doivent susciter l’enthousiasme des gens tout en s’assurant qu’ils sont efficaces dans leur travail.
  • Les leaders ne seront jamais appréciés de tous, mais il n’est pas important d’être ami avec vos employés.
  • Les leaders doivent adopter une approche sans égocentrisme pour découvrir leurs propres forces et faiblesses par le biais de la conscience de soi.
  • Les leaders doivent être capables de déléguer et de responsabiliser leurs équipes tout en assumant eux-mêmes toutes les responsabilités.
Marc Cendella

Chapitre 18 : Apprendre à vendre

La plupart des entrepreneurs considèrent la vente comme la compétence la plus importante. Les entrepreneurs doivent apprendre à vendre leur entreprise (à des investisseurs, à d’autres sociétés ou au grand public) comme n’importe quel autre produit.

Les gens veulent croire en quelque chose, que ce soit une personne, une idée ou un produit. Votre travail en tant qu’entrepreneur est de le leur fournir. Vous ne visez pas les clients, vous fournissez de la valeur pour un prix équitable.

  • Ne cherchez pas à engager des vendeurs qui prétendent pouvoir vendre tout et n’importe quoi. Vous voulez plutôt que les vendeurs comprennent les tenants et aboutissants de votre produit, et comment votre solution permet de résoudre les vrais problèmes de vos clients.
  • Si vous faites de fausses promesses au début ou si vous gonflez trop vos résultats, cela peut vous aider à court terme mais vous portera préjudice à long terme.
  • Plus vous avez de données concrètes pour valider vos affirmations, plus la vente est facile.
  • Vous entendrez “NON“ beaucoup plus souvent que “Oui“.
  • Aucune affaire n’est conclue tant que vous n’avez pas l’argent.

Comment apprendre à vendre ?
Il n’y a pas de substitut à l’expérience. C’est un défi.
Il faut persister, persévérer et vaincre.

PERSISTER, PERSÉVÉRER, PRÉVALOIR

Chapitre 20 : Persister, persévérer, prévaloir

Si vous avez réussi à atténuer autant de risques que possible, à réunir la bonne équipe et à apprendre à vendre, alors la persévérance sera probablement le facteur décisif qui vous sépare du succès ou de l’échec.

Lorsque vous persistez suffisamment longtemps, vous vous permettez de survivre afin de profiter des opportunités qui se présenteront inévitablement. En refusant d’accepter l’échec comme une possibilité, votre esprit cherchera des moyens de réussir.

  • Chaque année augmente les chances de survie d’une entreprise à long terme.
  • Tout en persévérant, vous devez être prêt à réfléchir et à analyser de façon critique vos décisions passées afin d’apprendre et de vous améliorer.
  • Tenir un journal peut vous aider à analyser vos décisions passées.
  • Recherchez toujours plus de données et de connaissances pour adapter et améliorer votre stratégie.
  • La “malchance“ est rarement la vraie cause d’un échec. Elle est généralement liée à un ou plusieurs membres de votre équipe, au problème que vous essayez de résoudre ou à la concurrence que vous avez peut-être sous-estimée.

“c’est toujours une question de survie“

Chapitre 22 : Jouer le jeu pour la vie

Nous avons besoin de 100 000 personnes, dans 100 000 garages, essayer 100 000 choses – dans l’espoir que cinq d’entre eux y parviennent.
Tom Friedman


  • La réussite d’une entreprise est à la fois une question d’argent et de sentiment d’accomplissement.
  • Il est nécessaire de s’engager totalement dans la réalisation de l’objectif, tout comme le travail extrêmement difficile pour faire de cet objectif une réalité.
  • D’après le livre Just Enough, une vie réussie est l’équilibre entre 4 éléments :
    • Le bonheur
    • L’accomplissement
    • La signification
    • L’héritage

“Vous avez pour ainsi dire choisi la pilule rouge, et il n’y a pas de retour possible. Comme le savent tous les fondateurs qui réussissent, lorsque vous jouez le jeu de l’entreprise, vous jouez le jeu de la vie“

👉 Le livre entier est disponible ici (lien affilié)

Inscrivez vous pour recevoir conseils et exclus privées par email

être avertis des nouveaux résumés, 
des idées, des reflexions, des promotions, ...

c’est seulement dans les emails privés
Emails gratuits. Désinscription en 1 clic. Vos données sont privées et le restent.
Publié le
Catégorisé comme Résumés